SRG SSR

L'émission nationale «+3°» de la SSR a su convaincre

Bern (ots) - Berne, le 16 mars 2018. Les conseils du public de la SSR (SRG.D, RTSR, Corsi, SRG.R) ont observé conjointement la soirée thématique nationale «+3°» au sujet du changement climatique. Dans leur bilan, ils soulignent le fait qu'avec de telles offres interrégionales, la SSR remplit un mandat de prestations important permettant de promouvoir la compréhension entre les régions linguistiques.

Les quatre chaînes régionales de la SSR rendent régulièrement compte des événements climatiques et météorologiques en Suisse. Pour la première fois, une soirée thématique sur le changement climatique a été organisée à l'échelle nationale avec l'émission «+3°», qui a été diffusée sur toutes les premières chaînes tv de la SSR le 29 novembre 2017 en prime time dès 20 h 00. Les autres vecteurs de la SSR (radio et en ligne) avaient traité le sujet du changement climatique au préalable.

Un projet national à caractère régional

Il est difficile de coordonner une soirée thématique nationale comme «+3°», en raison des différences régionales en matière de diffusion, de processus de travail et de perspectives, comme le souligne Olivier Cajeux, coordonnateur interrégional RTS et chef de projet «+3°». Développer un thème national dans le cadre d'un projet commun tout en offrant une grande marge d'interprétation aux régions n'était pas chose aisée. Pour les présidents des conseils du public, les soirées thématiques de la SSR servent de «cartes de visite», parce qu'elles apportent une nette valeur ajoutée au public et rapprochent les régions linguistiques. Les invités des présidences des conseils du public, Olivier Cajeux et Tania Chytil (RTS) et Enrico Lombardi, producteur et coordonnateur offres interrégionales (RSI), s'accordent sur le fait que «l'aventure commune +3°» fut un projet précieux et que les unités d'entreprise régionales ont beaucoup appris les unes des autres.

Langue originale vs. doublage

Outre les huit reportages, les dix courts-métrages produits par des étudiants et les tables rondes organisées sur le plateau, la fiction «Coup de chaleur» en trois parties était un élément commun. Bien que le film ait été jugé un peu trop «pessimiste et moralisateur» par certains membres des conseils du public régionaux, il a permis de révéler différentes questions sociales et de s'identifier aux caractères du film. Le fait que le film a été doublé et que les protagonistes ne s'expriment pas en langue originale a donné lieu à des débats. Il serait essentiel de souligner les différences régionales en termes de langues, de mentalité et de caractère dans les productions SSR. Les conseils du public sont de l'avis que le doublage a tendance à effacer ces caractéristiques. Ils recommandent donc de diffuser les interventions des protagonistes dans leur langue originale et de les sous-titrer, tout comme le reste des commentaires. Enfin, ils pensent qu'il serait bon d'afficher à l'avenir les logos des unités d'entreprise (RSI, RTR, RTS, SRF) et de citer les collègues des autres régions pendant les débats afin de renforcer le caractère national d'un tel projet.

Du glaciologue à l'Union Pétrolière - de Bondo aux glaciers d'Aletsch et de Morterasch

Les présidents des conseils du public ont par ailleurs constaté que toutes les régions avaient traité les multiples facettes du changement climatique et ce, de manière factuelle. Avec «+3°», le défi consistait à trouver le juste équilibre entre exhaustivité et profondeur. Dans le cadre des discussions avec les invités sur le plateau (expertes et experts défendant différents points de vue), le sujet a été abordé de manière critique. L'ambiance sur le plateau était très différente d'une région à l'autre: chez SRF (sans public en studio) l'ambiance était plutôt sobre, contrairement à RTS et RSI, dont le décor était particulièrement réussi. Pour RTR, la couverture tv en direct pendant trois heures sur SRF Info a été une première fort appréciée. Les conseils du public indiquent également que les points communs qui avaient été révélés par l'enquête sur le changement climatique menée en amont par la SSR auraient dû être davantage mis en avant. Les différences ont été traitées au préalable via les différents canaux de la SSR.

Duplex, points forts et références croisées: une valeur ajoutée

Les responsables du projet «+3°» ont souligné la complexité représentée par les duplex. C'est pour cette raison que les décrochages régionaux devraient offrir une nette valeur ajoutée au public, ont souligné les présidents des conseils du public. Ils recommandent de mettre l'accent sur un aspect concernant spécifiquement la région présentée, sans répéter les thèmes déjà traités avec les invités. Ils déplorent également le fait que les vidéos donnant la voix aux enfants «Le regard des enfants sur le climat» n'ont pas été diffusées lors de l'émission, et qu'elles n'ont donc pas reçu l'attention qu'elles méritaient. Enfin, il aurait été utile de faire plus de liens entre les contenus des différents vecteurs, y compris vers ceux des autres régions linguistiques. Les présidents des conseils du public sont de l'avis qu'il serait important de poursuivre ces journées thématiques. Grâce à ses offres d'envergure nationale, comme «+3°», la SSR atteint un large public, comme le démontrent les taux d'audience. Il serait important par la suite de compléter les dossiers en ligne des régions sur le sujet avec d'autres émissions et de pouvoir les retrouver rapidement et facilement sur les sites web des différentes unités d'entreprise.

Groupe de travail des présidents des conseils du public SSR

Dossiers «+3°»:

www.srf.ch/kultur/wissen/3

www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/environnement/le-climat/

www.rsi.ch/la1/programmi/informazione/3-gradi/

www.rtr.ch/novitads/plus-trais-grads/3-t-imagina-tuttenina-esi-3-pli-chaud

Contact:

Susanne Hasler, présidente du groupe de travail et présidente du
Conseil du public SRG.D, tél. 076 498 20 22



Plus de communiques: SRG SSR

Ces informations peuvent également vous intéresser: