fmCh

La fmCh soutient les revendications des médecins généralistes

    Zürich (ots) - La Société suisse de médecine générale (SSMG) a décidé le 9 mai 2009 de lancer une initiative populaire visant à renforcer la médecine de famille. La fmCh soutient les revendications de cette initiative. La médecine générale est une discipline médicale à part entière, comme la chirurgie, la gynécologie, l'ophtalmologie et les autres spécialités. Les chicaneries systématiques de l'administration fédérale contre les médecins de famille doivent cesser. Et il faut remédier aux erreurs structurelles qui entravent la médecine générale. La Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé a fait de premiers pas dans cette direction. D'autres doivent suivre. Principales mesures à prendre: formation initiale et complémentaire spécifique pour la médecine généraliste, réorganisation du service d'urgence des généralistes, encouragement de la recherche en médecine généraliste et tarification adéquate des prestations de médecine générale.

    La fmCh rejette l'idée d'une redistribution des revenus entre les spécialistes et les généralistes. Cela n'apporterait pas d'avantages substantiels aux généralistes et cela pénaliserait injustement les spécialistes.La fmCh laisse ouverte la question de la nécessité d'un ancrage de la médecine de famille dans la Constitution. Cette dernière n'a pas à devenir un catalogue de prestations médicales. Et il est probable, alors, que la pédiatrie, la gynécologie et la médecine palliative, pour ne citer que quelques exemples, obtiendraient aussi leur article constitutionnel au titre de disciplines dignes de protection. Il faut espérer que Monsieur le conseiller fédéral Couchepin se retire très bientôt, afin que la voie soit enfin rouverte vers des discussions constructives entre le gouvernement et le corps médical. Des solutions trouvées par cette voie rendraient sans doute superflu le recours à un article constitutionnel.

    La fmCh est l'Association suisse des médecins à activité chirurgicale et invasive. La fmCh réunit aujourd'hui 16 associations professionnelles et plus de 5000 médecins à activité chirurgicale et invasive.

    Mercredi 13 mai 2009, la fmCh donne une conférence de presse à Berne:

    Au diable les indicateurs de qualité inutilisables de l'OFSP!Le patient doit vérifier lui-même ses données et en autoriser la publication

    La liste des «Indicateurs de qualité des hôpitaux suisses pour soins aigus» de l'OFSP est inutilisable en tant qu'indicateur de qualité et ne fait guère qu'inquiéter les patients. Le projet «fmCh PublicDatabase» s'y prend autrement: le patient doit vérifier les données de son intervention (et le cas échéant des complications) et en autoriser la publication avec l'opérateur. La qualité de la médecine peut ainsi être améliorée, assurée durablement et rendue plus transparente, dans l'intérêt des patients.

Date: 13 mai 2009

Heure: 10h15

Lieu: Salle de réunion de santémedia, Hotelgasse 10, 3000 Berne

Inscription: info@geristaudenmann.ch

ots Originaltext: fmCH
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Service de presse de la fmCh:
Geri Staudenmann
Tél.: +41/31/312'42'62
Fax:  +41/31/312'42'63



Plus de communiques: fmCh

Ces informations peuvent également vous intéresser: