ProScience Communications

Cancer du sein: la radiothérapie est indispensable

    Leipzig, Allemagne (ots) - Après une opération sans ablation du sein, une radiothérapie est bénéfique pour toutes les patientes atteintes d'un cancer du sein, quel que soit leur âge ou le stade de développement de la maladie. C'est ce que montrent les résultats de nouvelles études, présentées à l'occasion du 25e Congrès annuel de Société européenne de radiologie thérapeutique et d'oncologie (ESTRO), à Leipzig.

    Tous les cinq ans, un groupe international de scientifiques, le "Groupe d'études collaboratif sur le cancer du sein au stade précoce" (EBCTCG), évalue de façon systématique les résultats des études relatives aux thérapies du cancer du sein, au moyen de méta-analyses. Ces analyses combinent les résultats des traitements de plusieurs milliers de patientes, ce qui permet aux experts de juger plus facilement de l'efficacité des différentes formes de thérapie.

    La dernière analyse en date de ce groupe de recherche a été présentée le 9 octobre 2006, à la conférence des chercheurs européens en radiothérapie, à Leipzig. Les scientifiques ont étudié dans quelle mesure la radiothérapie affectait le risque de reprise d'une croissance tumorale au niveau du sein ("rechute localisée") et le taux de survie global suite à un cancer du sein.

    Un risque réduit de 70 pour cent

    L'un des résultats importants de ces études est que la radiothérapie, après une opération sans ablation du sein, réduit le risque de rechute localisée de soixante-dix pour cent, quel que soit l'âge de la patiente, et qu'elle reçoive ou non un traitement médicamenteux en plus.

    7 300 patientes ont ainsi subi une intervention chirurgicale sans ablation du sein, et elles ont ensuite été aléatoirement réparties entre des groupes avec ou sans traitement radiologique.

    Pour les femmes chez lesquelles des cellules cancéreuses avaient déjà envahi les ganglions lymphatiques, en l'absence d'un traitement de suivi, on constate une reprise de la croissance de la tumeur au sein dans 46,5 % des cas. En comparaison, les patientes du groupe traité par radiothérapie n'ont subi une rechute localisée que dans 13 % des cas. La radiothérapie permet également d'améliorer de 8,2 % le taux de survie à long terme, sur une période allant jusqu'à 15 ans.

    Pour les femmes chez lesquelles les cellules tumorales n'avaient pas encore gagné les ganglions lymphatiques, la radiothérapie s'est également avérée bénéfique : le taux de rechute localisée tombe alors à 10 %, contre près d'un tiers (30 %) chez les femmes du groupe sans traitement radiologique. Le taux de survie à 15 ans reflète cette différence : au bout de quinze ans, chez les patientes traitées par radiothérapie, il y a cinq pour cent de plus de femmes encore en vie que dans le groupe sans radiothérapie.

    Les chercheurs ont aussi analysé les résultats des traitements pour différents sous-groupes, en fonction, par exemple, de la tranche d'âge ou de la taille de la tumeur des patientes. La conclusion est claire : pour chacun des groupes, la radiothérapie s'est avérée bénéfique.

    John Robert Yarnold, du Royal Marsden Hospital, un hôpital réputé d'Angleterre, a ainsi souligné dans sa présentation du rapport que, chez les femmes âgées de moins de 80 ans, la radiothérapie devrait être le traitement standard administré après une opération sans ablation du sein, sauf lorsqu'un tel traitement est contre-indiqué du fait de graves problèmes de santé concomitants.

    Comme l'a conclu le président de la conférence, le Professeur et docteur Michael Baumann, du Centre de radiothérapie et de radiooncologie de l'Université de Dresde : "La radiothérapie après l'opération constitue aujourd'hui un élément indispensable du traitement pluridisciplinaire du cancer du sein. C'est une condition essentielle pour que des interventions chirurgicales sans ablation du sein puissent être proposées à une grande partie des femmes touchées par cette maladie."

ots Originaltext: ProScience Communications
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Professeur en médecine Marie-Luise Sautter-Bihl
Directrice du Centre de radiothérapie
Clinique municipale de Karlsruhe
Moltkestr. 90
76133 Karlsruhe
Courriel: strahlentherapie@klinikum-karlsruhe.de

Pendant la conférence:
bureau de presse, salle B3,
Niveau 0 du Centre des congrès,
Tél. +49-341-4145-5511



Plus de communiques: ProScience Communications

Ces informations peuvent également vous intéresser: