Digene

Une très importante étude controlee randomisee confirme que le test HPV est significativement plus sensible que l'examen cytologique du frottis qu'il soit pratique de façcon conventionnelle ou avec un milieu liquide

    Gaithersburg (ots) - Une étude, portant sur près de 34 000 femmes, publiée dans le numéro de juin du  Journal of the National Cancer Institute" (JNCI) a démontré que le test de détection du papillomavirus humain à haut risque (HPV HR) est significativement plus sensible pour le dépistage primaire du cancer du col de l'utérus que la cytologie qu'elle soit conventionnelle ou en phase liquide (test de Papanicolaou).

    L'étude, qui a utilisé le test HPV HR Hybrid Capture 2 (HC2) de Digene a été financée par la communauté Européenne et par le ministère Italien de la Santé.

    Il s'agit de la première étude contrôlée randomisée publiée qui compare le test HPV à la cytologie conventionnelle et en phase liquide. C'est également à ce jour l'étude la plus importante jamais publiée démontrant un avantage considérable pour le test HPV quelque soit le type d'examen cytologique utilisé. Les auteurs rapportent que le test HPV HC2 s'est révélé être 40% plus sensible que la cytologie conventionnelle et près de 30% plus sensible que la cytologie en milieu liquide.

    "Le test HPV seul était plus sensible que la cytologie conventionnelle chez les femmes de 35 à 60 ans. L'ajout de la cytologie en milieu liquide a amélioré seulement partiellement la sensibilité, mais a augmenté le nombre de (résultats) faux positifs " ont conclu les auteurs sous la direction de Guglielmo RONCO de l'unité d'épidémiologie des cancers du  Centro per la Prevenzione Oncologica à Turin, Italie. Une deuxième phase de l'étude est à présent en cours, dans laquelle le test HPV seul est comparé à la cytologie conventionnelle en dépistage primaire.

    Cette analyse des résultats préliminaires de l'étude des nouvelles technologies pour le dépistage du cancer du col a été conduite à travers 9 programme de dépistage du cancer du col à travers l'Italie et a rassemble plus de 33 000 femmes.

    " Ces résultats sont importants pour les médecins et pour les organismes payeurs devant décider comment intégrer les nouveaux vaccins anti-HPV dans la pratique courante " a déclaré le Pr Didier RIETHMULLER de Besançon après avoir pris connaissance des résultats de l'étude. " Dés lors que le vaccin ne va pas fournir une protection contre tous les types de HPV à haut risque et qu'il ne sera pas indiqué chez toutes les femmes, le dépistage continuera pendant longtemps à être un élément essentiel de la prévention. L'association du vaccin anti-HPV et du test HPV HC2 semble être l'approche la plus pertinente et la plus efficace pour la prévention du cancer du col de l'utérus "

    Attila T. LORINCZ, PhD, vice-président recherche et développement de Digene Corporation a ajouté "Il s'agit d'une étude majeure dans le sens ou c'est la première étude randomisée contrôlée comparant le test HPV HR HC2 à la fois à la cytologie conventionnelle et en phase liquide". "Elle vient renforcer les résultats antérieurs de plusieurs études moins larges ayant montré que l'utilisation du test HPV HR HC2 comme élément de dépistage primaire du cancer du col, augmentait significativement notre confiance dans le fait qu'aucune femme à risque de développer un cancer échapperait au dépistage". Mondialement le cancer du col de l'utérus touche 400 000 femmes par an et représente le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme après le cancer du sein.

Contact: Digene France, Dr. Pascal Haye 1 rue de la Pépinière,_75008 Paris_ Tél.: 01 53 33 81 81_ Fax: 01 53 33 81 82_ email: infofrance@digene.com



Plus de communiques: Digene

Ces informations peuvent également vous intéresser: