Allianz Suisse

Sécurité routière
En voiture aussi, les chiens doivent être attachés

En voiture aussi, les chiens doivent être attachés Texte complémentaire par OTS et sur www.presseportal.ch/fr/pm/100008591 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "OTS.photo/Allianz Suisse/Stefan Heigl"

Wallisellen (ots) -

- Un chien non attaché subit des blessures graves lors d'un accident 
dès 40 km/h. 
- Il met également en danger les occupants du véhicule. 
- Les cages de transport métalliques constituent la meilleure 
protection. 

Le Centre technologique Allianz a simulé des accidents de voiture avec des mannequins canins. Il en ressort qu'une cage métallique est indispensable pour transporter un chien en voiture sans que cela ne représente un danger pour l'animal ou les occupants du véhicule.

Un nouveau crash test du Centre technologique Allianz (CTA) révèle qu'un animal non attaché peut subir des blessures considérables, même à vitesse réduite, en cas de freinage brusque du véhicule et occasionner des lésions graves à ses occupants. Il est donc déconseillé de rouler avec son chien sur la banquette arrière pour se rendre en forêt.

Quand 35 kilos deviennent 1,6 tonne

Le crash test du CTA met en évidence les conséquences d'un accident avec un animal non attaché dans un véhicule. Pour ce faire, un mannequin canin de 35 kg a été placé sur la banquette arrière. Lors d'une collision frontale à 40 km/h, il a heurté le tableau de bord, enfonçant celui-ci et différents interrupteurs, cassant la console centrale et arrachant le levier de vitesse. Sous l'effet du choc, le poids initial du mannequin a atteint l'équivalent de 1,6 tonne. L'accident aurait été fatal à l'animal et aurait pu blesser gravement les occupants du véhicule, notamment si le chien avait été projeté contre les sièges avant.

Ceinture de sécurité pour chiens recommandée à certaines conditions Il existe différents systèmes pour protéger un chien en voiture, notamment des ceintures de sécurité spécifiques. Toutefois, le CTA ne recommande celles-ci que pour les chiens pesant jusqu'à 12 kg. Lors du crash test, un mannequin canin de 7 kg a certes été retenu par la ceinture, mais il a touché le siège avant.

Quelle est l'efficacité des cages grillagées et des grilles de séparation?

Les simples cages grillagées sont déconseillées, car leur objectif principal n'est pas la protection: lors d'un accident, le grillage peut se tordre et constituer un danger supplémentaire pour le chien. Les grilles de séparation montées sur les appuietêtes ou encastrées dans le plancher du coffre à bagages se déforment considérablement en cas d'accident et sortent de leurs points d'ancrage. Celles qui présentent un maillage très étroit et sont fixées à la carrosserie du véhicule offrent davantage de protection. La liberté de mouvement du chien ne doit cependant pas être trop grande, sinon celui-ci sera projeté contre la grille.

Cage de transport: la solution la plus sûre Les experts estiment qu'une cage de transport métallique (en aluminium ou en acier) constitue la solution la plus sûre. Elle doit être fixée de manière stable dans le véhicule, si possible dans le coffre à bagages. Les cages pour chiens attachées avec la ceinture de sécurité sur la banquette arrière ne sont pas recommandées, car elles peuvent éclater en plusieurs morceaux selon la gravité de l'accident. Le chien devrait pouvoir se tenir debout dans la cage pour que le voyage lui soit aussi agréable que possible. Celle-ci ne doit cependant pas être trop grande: si l'animal a trop de place, il ne suit pas suffisamment les mouvements du véhicule, ce qui accroît son risque de blessure en cas d'accident. Un rembourrage placé dans la cage peut renforcer la protection, mais il faut prévoir une arrivée d'air. De plus, le matériau utilisé ne doit pas nuire à l'animal s'il est ingéré.

Quelle cage de transport acheter? Quelle que soit la cage choisie, les experts d'Allianz recommandent d'acheter un article muni du sceau d'un organisme de contrôle (p. ex. TÜV). On s'assure ainsi que le produit a été testé en conditions d'accident. Toutefois, même la meilleure cage ne saurait garantir que le chien restera indemne, car contrairement aux occupants du véhicule, il ne bénéficie d'aucun système de retenue tel que les ceintures et les airbags.

Obligation d'attacher son chien

La loi oblige les propriétaires de chiens à les attacher dans un véhicule. Les animaux sont en effet considérés comme un chargement et celui-ci doit être disposé de telle manière qu'il ne mette personne en danger, conformément à l'art. 30 de la loi sur la circulation routière (LCR). En outre, l'art. 31 LCR énonce que le chargement ne doit pas gêner le conducteur.

Vidéo du crash test > http://www.safetyfirst.tv/videos/crashtest-mit-hunde-dummys

Vous trouverez ce communiqué de presse ainsi que d'autres communiqués d'Allianz Suisse sur notre portail Internet www.allianz.ch/news.

Contact:

Pour de plus amples renseignements
Communication Allianz Suisse
Hans-Peter Nehmer, téléphone: 058 358 88 01;
courriel: hanspeter.nehmer@allianz.ch



Plus de communiques: Allianz Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: