PwC Schweiz

Étude du PwC: « Les rendez-vous que les PME ne devront pas manquer en 2014 »

Un document

Genève (ots) - Les PME romandes expriment une confiance prudente en l'avenir

Interrogées sur leur situation financière, leur situation fiscale et leur système d'information, plus de trois PME sur quatre se déclarent confiantes dans l'avenir. Dans leur écrasante majorité elles rencontrent peu de problèmes de trésorerie, même si elles montrent de la retenue dans l'achat d'entreprises.

Entre octobre 2013 et janvier 2014, PwC a interrogé 120 PME de Suisse romande sur leur situation commerciale ainsi que sur la manière dont elles envisagent l'avenir. L'enquête abordait trois grands axes : la situation financière, la fiscalité et le système d'information. Face à la défaillance potentielle de leurs partenaires, les PME s'interrogent sur la stratégie à adopter et sur les outils à mettre en place. Le maître-mot semble être « faire court », c'est-à-dire une facturation rapide, un contrôle interne efficace et un suivi rigoureux des factures. Des processus « courts » semblent aussi être la solution pour affronter les problèmes de change : facturer sans retard et contrôler le paiement des factures. Interrogées sur le développement durable, les PME le considèrent comme une opportunité et voient, par exemple dans la certification ISO, un moyen de se démarquer et d'assurer l'avenir. En revanche, si une immense majorité des PME ont globalement continué à investir, elles sont apparues relativement frileuses face à de possibles acquisitions d'entreprises, ce qui n'est pas une question de liquidités vu qu'elles ont été peu nombreuses à reconnaître des problèmes de trésorerie dans l'immédiat.

Interrogées sur la fiscalité, les entreprises se sont déclarées majoritairement déstabilisées face aux flux d'informations relayées par la presse. Elles ont de plus en plus de mal à identifier les vraies questions à se poser. Respecter les réglementations mais aussi bénéficier de la meilleure optimisation fiscale sont des réflexions qui se répercutent sur la nature de leurs activités et leur structure d'entreprise.

Le système d'information était le troisième grand axe du questionnaire. D'une manière générale, les PME sont satisfaites de leur IT mais beaucoup moins des coûts générés par ce secteur. Pour faire face, elles peuvent envisager de sous-traiter leur informatique, dans l'espoir de faire baisser les coûts de ce secteur qui leur est devenu indispensable. Mais la sécurité des données externalisées remet cette possibilité en question.

Contact:

Philippe Tzaud
Associé, PwC Genève
PwC Suisse
Email: philippe.tzaud@ch.pwc.com

Claudia Sauter
Head of PR & Communications
PwC Suisse
E-mail : claudia.sauter@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: