suissetec - Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband

La technique du bâtiment occupe une fonction essentielle dans l'avenir énergétique

Zurich (ots) - L'assemblée des délégués de suissetec, qui a eu lieu aujourd'hui à Schaan (Principauté du Liechtenstein), a essentiellement porté sur le débat énergétique. Un énorme potentiel sommeille dans la technique du bâtiment: le chauffage et les installations des maisons absorbent près de 50% de l'ensemble de la consommation énergétique suisse. Par ailleurs, grâce à des mesures simples et sans perte de confort, la consommation énergétique d'un bâtiment peut être réduite de 30 à 70%. L'association et ses membres occupent ainsi une fonction essentielle dans l'avenir énergétique suisse.

Le seul remplacement des pompes de circulation inefficaces pour le chauffage et l'eau chaude permettrait d'économiser environ 1'100 GWh d'énergie par an, soit 50% de la production annuelle de la centrale nucléaire de Mühleberg. Il existe un potentiel encore plus élevé au niveau des chauffages électriques, dont la part à la consommation suisse d'électricité est de l'ordre de 6 à 12% selon les sources. Si l'on réussit à remplacer ces chauffages électriques par des pompes à chaleur efficaces, le potentiel d'économie atteint 4'000 à 4'500 GWh par an, selon des calculs prudents. Autant de chiffres impressionnants qui soulignent le rôle central de la technique du bâtiment dans le débat énergétique.

Représentants politiques, scientifiques et professionnels de la branche se sont réunis à l'occasion de l'assemblée des délégués. Le Dr Daniele Ganser, historien suisse et chercheur sur la paix, ainsi que les deux conseillers nationaux Filippo Leutenegger (PLR Zurich) et Eric Nussbaumer (PS Bâle-Campagne) ont pris part à la discussion. Compte tenu de la lutte mondiale pour le pétrole, Daniele Ganser a vivement encouragé les professionnels de la technique du bâtiment présents à rechercher des alternatives et à se pencher aussi activement que possible sur les thèmes de l'efficacité énergétique et du recours aux énergies renouvelables. Filippo Leutenegger et Eric Nussbaumer ont quant à eux souligné les possibilités que la sortie du nucléaire de la Suisse offre à la branche de la technique du bâtiment.

Les opportunités sont de nature très diverse. Elles résident notamment dans l'utilisation conséquente de systèmes thermiques solaires pour la préparation de l'eau chaude sanitaire et le chauffage d'appoint. De plus, il existe de nombreuses possibilités d'économies d'énergie qui aujourd'hui sont encore peu exploitées, voire inutilisées, dont: la récupération de chaleur à partir des eaux usées (douche, salle de bains, etc.); l'utilisation de la chaleur dégagée par les collecteurs et les installations photovoltaïques, en tant que source de chaleur pour les pompes à chaleur air; l'emploi de pompes de circulation à faible consommation d'énergie, de chauffes-eau à pompes à chaleur associés à des installations photovoltaïques, et de pompes à chaleur avec de meilleurs coefficients de performance annuels; mais aussi l'isolation conséquente de conduites de chaleur, etc. La coopération avec l'automatisation des bâtiments constitue un autre potentiel d'optimisation (par exemple une régulation du chauffage selon le comportement de l'utilisateur et non pas d'après un programme horaire). Dans ce domaine, les possibilités sont illimitées.

Le président central de suissetec Peter Schilliger a constaté que l'association et ses membres étaient tout à fait conscients de leurs responsabilités. Dans son plaidoyer en faveur d'une construction et d'un assainissement durables et énergétiquement efficaces, Peter Schilliger a invité les participants à s'engager activement: «Nos branches peuvent apporter une contribution essentielle dans la résolution de la question énergétique. Saisissons cette chance!»

Renseignements et informations:h

suissetec

L'Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment (suissetec) est une association de branches et d'employeurs. Elle réunit des entreprises et des organisations actives dans les domaines ferblanterie / enveloppe du bâtiment, sanitaire (y compris conduites souterraines), chauffage, climatisation, ventilation et climatisation / froid. L'association représente tous les niveaux de la chaîne de la valeur ajoutée, c'est-à-dire les fabricants, fournisseurs, projeteurs et entreprises d'exécution.

suissetec est structurée de manière fédérale. L'association regroupe actuellement 29 sections et plus de 3'300 membres. suissetec réunit des branches qui génèrent actuellement un chiffre d'affaires d'environ CHF 4,2 milliards. suissetec est inscrite au Registre du commerce en tant qu'association et dispose de ses propres secrétariats à Zurich, Colombier (NE) et Manno (TI).

Contact:

Peter Schilliger, président central de suissetec
Mobile: +41/78/671'14'18
E-Mail: peter.schilliger@suissetec.ch

Natalie Aeschbacher, cheffe de projet en communication
Mobile: +41/79/379'67'70
E-Mail: natalie.aeschbacher@suissetec.ch



Plus de communiques: suissetec - Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: