PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz

13.06.2014 – 08:00

vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz

Une étude suisse le démontre: les nouveaux médicaments offrent plus d'avantages

Un document

Zoug (ots)

Pour la première fois, une étude a été consacrée en Suisse au gain de prospérité des nouveaux médicaments. Cette étude s'est penchée sur 31 médicaments innovants introduits en Suisse depuis l'an 2000. Pour l'année 2010, les responsables de l'étude ont obtenu un gain net de prospérité de 781 millions de francs. Ils sont arrivés à la conclusion qu'il est important de tenir compte des avantages offerts dans l'évaluation des coûts des médicaments.

Les dépenses de santé ne cessent d'augmenter dans le monde entier et la Suisse n'échappe pas à la règle. Le débat autour des mesures à prendre pour stabiliser les coûts des soins de santé cible aussi les médicaments, même si la part des médicaments dans les dépenses de santé globales est inférieure en Suisse (moins de 10%) par rapport à l'Espagne, à la France, à l'Allemagne, à l'Italie, à l'Autriche, à la Suède, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et à la Norvège. Comme les nouveaux médicaments sont en général plus chers que les médicaments déjà disponibles sur le marché, en raison des exigences administratives sans cesse croissantes en termes d'études cliniques d'autorisation, les milieux politiques et les autorités se focalisent souvent sur le prix des médicaments nouvellement commercialisés. «Ils tiennent rarement compte du fait que par rapport au médicament standard, un nouveau médicament a des effets secondaires positifs sur l'état de santé ou sur la qualité de vie des patients», écrivent Matea Pavic, de l'Université de Zurich, ainsi qu'Alena M. Pfeil et Thomas D. Szucs, de l'Institut de médecine pharmaceutique de l'Université de Bâle, dans leur étude «Estimating the potential annual welfare impact of innovative drugs in use in Switzerland», qui vient d'être publiée dans le magazine spécialisé «frontiers in Public Health». L'objectif de cette étude était de mettre les coûts des nouveaux médicaments innovants en regard avec leurs avantages et leurs effets sur la prospérité en Suisse. En l'occurrence, l'étude a porté sur 31 médicaments lancés sur le marché suisse depuis 2000. Pour l'année 2010, les calculs font apparaître au final un gain économique net de 781 millions de francs, ce qui correspond à 13% des dépenses totales en médicaments pour cette même année.

Source: Estimating the potential annual welfare impact of innovative drugs in use in Switzerland; Matea Pavic, Université de Zurich, Alena M. Pfeil, Institut de médecine pharmaceutique, Université de Bâle, Thomas D. Szucs, Institut de médecine pharmaceutique, Université de Bâle; frontiers in Public Health, mai 2014, volume 2, article 48.

Contact:

Martin Rubeli, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse
(vips), tél. 079 330 45 16

Plus de actualités: vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz
Plus de actualités: vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz