comparis.ch AG

comparis.ch à propos des messages envoyés depuis les vacances - La carte postale plus prisée que Facebook

Un document

Zürich (ots) - Remarque : le graphique «Les moyens d'envois de salutations de vacances les plus prisés» peut être téléchargé en format pdf sur www.presseportal.ch/fr/pm/100003671.

Plus de deux tiers de la totalité des Suisses donnent des nouvelles à leur entourage lorsqu'ils sont en vacances. C'est ce que révèle une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet. Dans la plupart des cas, ces petites pensées sont envoyées au moyen d'une carte postale, viennent ensuite les SMS. Même les jeunes adultes préfèrent la bonne vieille carte postale à Facebook.

Les voyageurs donnent souvent des nouvelles à leurs amis, connaissances et famille. Tels sont les résultats d'une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet. À cet effet, fin juin, l'institut d'études de marché Link a mené un sondage par téléphone auprès 1209 personnes de 15 à 74 ans provenant de toutes les régions suisses. 69 % des personnes interrogées indiquent envoyer une petite pensée de leurs vacances la plupart du temps ou au moins de temps en temps, alors que 31 % ne le font que rarement, voire jamais.

Le moyen de communication privilégié reste la carte postale : 77 % des participants communiquant avec leur entourage lorsqu'ils sont en voyage misent sur cette dernière (voir graphique). Les SMS et MMS remportent la médaille d'argent avec 61 %. Quant au téléphone, il se classe troisième, mais loin derrière avec 39 %. Enfin, 26 % optent pour les e-mails et 18 % pour Facebook. Jonas Grossniklaus de comparis.ch à ce sujet : « Les moyens de communication traditionnels établis depuis de longues années arrivent clairement en tête. En outre, il ressort que les Suisses ne souhaitent envoyer le bonjour de leurs vacances qu'à un cercle restreint de destinataires et non à des centaines d'amis et de connaissances, comme c'est le cas avec Facebook ou les blogs. »

Facebook plus prisé des jeunes On constate des différences notables au niveau des moyens de communication en fonction de l'âge. Ainsi, les 15-29 ans recourent plus souvent à Facebook, aux e-mails et, étonnamment, aux lettres que les autres. De plus, les SMS et le téléphone ont bien plus la cote dans cette tranche d'âge qu'auprès des plus de 50 ans. Les tout jeunes ainsi que les jeunes adultes envoient par contre beaucoup moins de cartes postales que leurs homologues dès 30 ans. Jonas Grossniklaus : « Les tout jeunes et les jeunes adultes ont grandi avec Internet et connaissent bien moins de barrières que leurs aînés lorsqu'il s'agit de raconter leurs vacances. » Avec 69 %, la carte postale est tout de même clairement aussi numéro un auprès des moins de 30 ans.

Une personne sur cinq navigue régulièrement sur la toile en vacances Pour pouvoir envoyer un message électronique de ses vacances, il faut bien entendu vouloir passer par Internet. 45 % ne touchent pas à Internet durant leurs vacances, tandis que 11 % indiquent y surfer chaque jour ou presque. Enfin, tout de même 10 % navigue sur la toile plusieurs fois par semaine, et 1/3 occasionnellement. Les réponses des plus jeunes diffèrent ici aussi de celles du reste des participants : les moins de 30 ans vont plus souvent sur le web que les autres. Ils sont seulement 27 % dans cette tranche d'âge à y renoncer complètement durant leurs vacances.

Les hommes y recourent quant à eux bien plus fréquemment que les femmes. En effet, 15 % de ces Messieurs déclarent utiliser Internet chaque jour ou presque durant leurs vacances, alors que la proportion de femmes surfant aussi souvent n'atteint même pas la moitié de ce pourcentage (7 %). Les hommes (37 %) sont aussi bien moins nombreux que les femmes (54 %) à ne jamais aller en ligne durant leurs vacances.

Les personnes utilisant Internet durant leurs vacances le font avant tout via leur smartphone (40 %), 22 % via un ordinateur portable et 21 %, soit presque autant, via un ordinateur de l'hôtel. Les tablettes, comme l'iPad (9 %), ou encore les cafés Internet (7 %) sont quant à eux relégués au second plan. Jonas Grossniklaus : « Les smartphones permettent de rester connecté hors de chez soi, et par exemple, de consulter confortablement des informations touristiques. Il n'est donc pas surprenant que les smartphones soient également grandement mis à contribution durant les vacances. Toutefois, il faut faire attention lorsque l'on se trouve à l'étranger, car y surfer avec son portable revient infiniment plus cher qu'en Suisse. »

Contact:

Jonas Grossniklaus
Service de presse
Tél. : 044 360 34 00
E-mail : media@comparis.ch
www.comparis.ch



Plus de communiques: comparis.ch AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: