Tous
Abonner
Abonner auto-schweiz / auto-suisse

31.05.2018 – 11:30

auto-schweiz / auto-suisse

Une assemblée axée sur l'avenir

Une assemblée axée sur l'avenir
  • Informations
  • Download

Berne (ots)

Propulsions alternatives, étude de la mobilité, mutations au sein du Comité directeur: tels ont été les principaux thèmes de l'Assemblée générale d'auto-suisse qui s'est déroulée hier, mercredi, au Riverside Glattfelden en présence de nombreux membres et invités. Plus d'une douzaine de marques ont exposé à cette occasion des modèles actuels, dotés de différents systèmes de propulsion alternatifs, soulignant de la sorte l'objectif « 10/20 » d'auto-suisse. Conformément à cet objectif, les voitures électriques et véhicules hybrides plug-in devront en 2020 atteindre une proportion de 10 pour cent du marché des voitures de tourisme neuves, soit quatre fois plus qu'en 2017. Le conférencier invité, Benoît Revaz, directeur de l'Office fédéral de l'énergie OFEN, a proposé dans son exposé aux importateurs son soutien pour réaliser ce projet ambitieux. Urs Bieri, codirecteur de gfs.bern, a confirmé dans sa présentation de l'étude « Baromètre de la mobilité 2018 » que les conductrices et acheteuses de voitures s'intéressent elles aussi de plus en plus aux propulsions alternatives. Donato Bochicchio (Ford) siège désormais au Comité directeur d'auto-suisse, Philipp Rhomberg (groupe Emil Frey) a été élu vice-président.

François Launaz, président d'auto-suisse, a constaté dans son exposé «que la branche automobile suisse est fermement décidée à atteindre les objectifs de la stratégie énergétique 2050, même s'il s'agit d'un pari qui est loin d'être facile à relever ». Ce n'est en effet qu'avec une proportion élevée de propulsions alternatives allant des véhicules purement électriques jusqu'aux véhicules à gaz et à l'hydrogène en passant par les véhicules hybrides qu'il sera possible de se conformer aux prescriptions sur le CO2 sévères qui seront applicables à partir de 2020. C'est pourquoi auto-suisse a annoncé l'objectif « 10/20 » et sa ferme intention de réaliser en 2020 une part de marché des véhicules électriques et hybrides plug-in s'élevant à un pourcentage à deux chiffres. François Launaz a lancé au directeur présent de l'OFEN l'appel suivant : « Monsieur Revaz, nous vous prions de bien vouloir nous aider à y parvenir, en optimisant par exemple l'infrastructure de charge des batteries ou en axant davantage l'étiquette énergie sur le thème des émissions de CO2. »

Dans son exposé, Benoît Revaz, le conférencier invité, a proposé quant à lui son soutien : « L'Office fédéral de l'énergie considère la branche automobile comme un partenaire important. D'un commun effort, nous chercherons à trouver des solutions constructives pour atteindre les objectifs de réduction du CO2 dans le secteur de la mobilité et nous allons certainement les trouver » En exposant de nombreux modèles dotés de propulsions alternatives, les importateurs ont montré sur place à l'Assemblée générale à quel point le choix de véhicules compatibles avec l'environnement est vaste et attractif déjà à l'heure actuelle. Benoît Revaz a constaté que si les fabricants réalisent par ailleurs l'offensive de modèles annoncée, l'objectif « 10/20 » est parfaitement réalisable.

Le « Baromètre de la mobilité 2018 » a lui aussi été en grande partie consacré aux propulsions alternatives et ses résultats ont été présentés par Urs Bieri, codirecteur de l'institut de sondage d'opinion gfs.bern. auto-suisse fait réaliser régulièrement cette étude depuis 2005 pour être en mesure d'évaluer l'attitude des citoyens suisses face aux thèmes de l'automobile et du trafic individuel motorisé. Dans sa présentation, Bieri a annoncé que « 72 pour cent des personnes interrogées peuvent envisager l'achat d'une voiture équipée d'un système de propulsion alternatif ». Il s'agit là d'une valeur record depuis le premier sondage réalisé il y a 13 ans. « En même temps, les trois quarts des participants à cette étude considèrent toutefois eux aussi que les embouteillages posent problème. » Bieri a relevé qu'il s'agit en l'occurrence également d'une valeur record.

Des élections ont figuré à l'ordre du jour de la partie officielle de l'Assemblée générale. Le président François Launaz a annoncé aux membres que Kurt Egloff, membre du Comité directeur et vice-président, a annoncé avant l'assemblée par écrit son intention de sortir de son propre gré du Comité directeur pour la date de l'Assemblée générale. Sur proposition du Comité directeur, Donato Bochicchio, directeur général de Ford Motor Company Switzerland, a été élu comme nouveau membre du comité de l'association qui compte 5 personnes pour une durée de trois ans. Donato Bochicchio apporte son expérience de longue date dans le secteur des voitures de tourisme et des véhicules utilitaires de la branche suisse de l'automobile. Philipp Rhomberg, membre de la direction du groupe Emil Frey, a lui aussi été reconduit dans ses fonctions pour une durée de trois ans et élu nouvellement comme vice-président. Avec Morten Hannesbo, CEO d'Amag Group AG et également vice-président, Marc Langenbrinck, CEO de Mercedes-Benz Suisse SA, et le président François Launaz, ils forment dès maintenant le Comité directeur d'auto-suisse, composé de 5 personnes.

Plus des photos sont disponible dans le blog de auto-suisse: https://www.auto.swiss/blog/event/versammlung-im-zeichen-der-zukunft/

Informations supplémentaires :

Christoph Wolnik, porte-parole
T 079 882 99 13
c.wolnik@auto-schweiz.ch