auto-schweiz / auto-suisse

auto-suisse : Un début d'année réussi

Graphique marché automobile derniers 12 mois / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100003597 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/auto-schweiz / auto-suisse"

Berne (ots) - Au mois de janvier, 19 451 voitures de tourisme neuves ont été immatriculées en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein. Cela correspond à un léger recul de 3,7 % ou de 754 véhicules par rapport au même mois de l'année précédente, qui bénéficiait encore du boost de l'abandon du cours plancher de l'euro. Dans ce mois de janvier marqué par l'arrivée de l'hiver, la part des 4x4 a frôlé le seuil des 50 %. En même temps, les températures glaciales semblent avoir tenu de nombreuses personnes intéressées à l'écart des salles d'exposition des agents de marque.

48,9 % de toutes les voitures neuves immatriculées en janvier disposaient d'une traction intégrale, un nouveau taux record. En 2016 déjà, la part de marché des 4x4 avait atteint un niveau record de 44,2 %, et la tendance est à la hausse. L'assaut de l'hiver en début de l'année en cours n'explique cependant que partiellement cette part de marché élevée, dit le Président d'auto-suisse, François Launaz: «C'est évident que la première chute de neige se traduit par une augmentation des ventes de véhicules en stock avec traction intégrale. Mais au niveau des commandes, cet effet ne se fera sentir que quelques semaines ou mois plus tard, selon le délai de livraison du modèle en question.» La Suisse est tout simplement prédestinée pour les véhicules 4x4. C'est pour cela que l'on atteindra probablement très bientôt des parts de 4x4 supérieures à 50 %, poursuit François Launaz.

Le mois de janvier a en outre été un bon mois pour les véhicules électriques. Avec 296 immatriculations, elles ont en effet subi une hausse de 27,6 % et atteint une part de marché de 1,5 % après 1,1 % dans le même mois de l'année dernière. Dans leur ensemble, les propulsions alternatives représentent 5,0 % du marché, ce qui correspond à une augmentation de 0,5 points de pourcentage en comparaison à l'an 2016. «Nous nous attendons à ce que les tractions électrifiées ainsi que les voitures à gaz et à hydrogène dépasseront pour la première fois la barre des cinq pour cent pour l'ensemble de l'année», explique François Launaz. Dans l'année écoulée, la part de marché des propulsions de substitution était encore de 4,7 %.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.

Informations supplémentaires:

François Launaz, Président
T 079 408 72 77
f.launaz@auto-schweiz.ch

Weitere Informationen auf Deutsch:
Andreas Burgener, Direktor
T 079 474 21 04
a.burgener@auto-schweiz.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: