Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Crise alimentaire en Afrique: La CRS assure une aide d'urgence à 50 000 personnes au Somaliland

Les nomades du Somaliland ont perdu plus de la moitié de leur cheptel en raison de la sécheresse persistante. Les sols sont desséchés et les distances jusqu'aux points d'eau de plus en plus longues. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100002289 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse/Arie Kievit"
Les nomades du Somaliland ont perdu plus de la moitié de leur cheptel en raison de la sécheresse persistante. Les sols sont desséchés et les distances jusqu'aux points d'eau de plus en plus longues. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100002289 / L'utilisation de cette image est... plus

Berne (ots) - La CRS intensifie son action en faveur des familles victimes de la sécheresse persistante qui sévit en Afrique. Dans la région autonome du Somaliland, elle intervient pour améliorer l'accès à l'eau potable et secourir des personnes particulièrement vulnérables. Avec le soutien de la Chaîne du Bonheur, elle investit environ 1,8 million de francs dans cette opération.

L'Afrique de l'Est est en proie à une sécheresse persistante qui a des conséquences désastreuses sur la population de la Somalie. On estime que 6,2 millions de personnes, soit plus de la moitié des habitants, sont tributaires d'une aide humanitaire. Près de 400 000 enfants de moins de 5 ans sont sous-alimentés, et la mortalité est élevée. Du fait de l'extrême pénurie d'eau due à la sécheresse qui perdure depuis deux ans, les habitants sont réduits à consommer de l'eau insalubre. Une pratique qui les expose à des maladies diarrhéiques telles que le choléra, souvent meurtrières chez les enfants en bas âge. «Nombreux sont ceux qui craignent que le bilan de la sécheresse ne soit aussi lourd qu'en 2011», affirme Katherine Moore, responsable du Somaliland à la Croix-Rouge suisse (CRS). A l'époque, 260 000 personnes avaient perdu la vie, dont la moitié étaient des enfants.

Les nomades particulièrement menacés

Afin de prévenir une nouvelle catastrophe de cette ampleur, la CRS mène dans la région autonome du Somaliland, située dans le nord-ouest de la Somalie, une vaste opération d'aide d'urgence. Pendant une période pour l'heure fixée à dix mois, elle intervient pour faciliter l'accès à une eau salubre. A cette fin, 67 collecteurs d'eau de pluie et puits sont assainis. Les habitants sont initiés à la gestion parcimonieuse de la ressource par des bénévoles du Croissant-Rouge somalien. Dans le cadre de campagnes d'hygiène, la CRS équipe les familles de jerricans, de comprimés de purification de l'eau et de savon, les plus démunies d'entre elles bénéficiant par ailleurs d'une allocation d'espèces leur permettant de s'approvisionner en vivres et autres articles de première nécessité sur les marchés locaux. Nombre de bénéficiaires sont des familles nomades que la sécheresse a privées de leur bétail et, ainsi, de leur moyen de subsistance. Le projet vise à améliorer de façon décisive les conditions de vie de plus de 50 000 personnes.

Coopération avec le Croissant-Rouge somalien

L'aide d'urgence de la CRS est coordonnée avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Elle est mise en oeuvre conjointement avec le Croissant-Rouge somalien, qui dispose d'un réseau de plus 3000 bénévoles bien implantés dans les villages. Ces relais locaux permettent à la CRS d'intervenir dans des zones de l'est du Somaliland inaccessibles aux autres acteurs humanitaires.

L'aide d'urgence de la CRS, qui se chiffre à 1,8 million de CHF, est cofinancée par la Chaîne du Bonheur et la Confédération.

Un engagement d'envergure régionale

Dans d'autres pays d'Afrique de l'Est aussi, la CRS soutient des communautés affectées par la grave sécheresse qui sévit dans la région. En Ethiopie, au Soudan du Sud et au Soudan, elle mène dans le cadre de son engagement à long terme des programmes destinés à améliorer la santé des populations, l'approvisionnement en eau et la prévention des catastrophes. Du fait de la persistance de la sécheresse, qui dure depuis bientôt deux ans, son action a été élargie et adaptée à la détérioration des conditions.

Les dons sont les bienvenus sur le compte postal 30-9700-0. IBAN: CH97 0900 0000 3000 9700 0, mention Famine en Afrique

Contact:

Katharina Schindler, responsable du secteur Communication Coopération
internationale CRS
Tél. +41 58 400 43 41, mobile +41 76 309 43 71



Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: