Interpharma

Entretien de presse avec les Emerging Biopharmaceutical Enterprises (EBE)

Une biopharmacie en plein essor: la soutenir au lieu de la contrarier

    Genève (ots) - "La branche biopharmaceutique européenne est en plein essor: elle a besoin de signes politiques clairs pour qu'elle puisse tirer profit des chances qui s'offrent à elle ", a déclaré Ernesto Bertarelli, président du groupe biopharmaceutique de l'Association pharmaceutique européenne, lors d'un entretien de presse tenu mercredi à Genève. Les obstacles que rencontrent la recherche, le développement et l'homologation doivent être supprimés et il faut empêcher l'apparition de nouvelles barrières, afin que les sociétés biotechnologiques européennes et les scientifiques ne ratent pas la jonction avec la recherche mondiale, souligne Bertarelli, président directeur général de Serono, la société biotechnologique européenne de pointe. Selon lui, les Etats-Unis encouragent et honorent sans compromis l'innovation dans le domaine de la santé par des incitations d'économie de marché, alors qu'en Europe on se contente de déclarations d'intention.

    Comme groupe spécialisé de l'Association pharmaceutique européenne, les entreprises pharmaceutiques émergentes (EBE) s'efforcent de promouvoir des conditions cadres favorables, notamment en faveur des petites et moyennes entreprises (PME). La réglementation officielle de la biotechnologie doit tenir compte de l'évolution de la science et de la technique et ne doit pas constituer un corset contraignant qui entrave le développement futur de la branche biopharmaceutique. Les patients européens doivent parfois attendre une année - ou davantage - de plus qu'aux Etats-Unis pour bénéficier de nouveaux médicaments, et le délai jusqu'à ce que le médicament soit assumé par les caisses maladie est encore plus long. Les EBE considèrent  un accès plus rapide des patients aux nouveaux médicaments novateurs comme priorité absolue. L'Europe se doit de créer un environnement favorable à la compétition et des conditions de marché avantageuses, ainsi qu'un climat attrayant pour les investissements dans les sociétés start-up et dans les nouvelles technologies.

    Le groupe EBE de la Fédération européenne des associations de l'industrie pharmaceutique EFPIA rassemble 30 sociétés biotechnologiques de toute l'Europe et a observé ces dernières années que l'Europe offre un environnement moins favorable que les Etats-Unis au développement de la branche biopharmaceutique: "l'Europe doit changer d'attitude et abandonner les entraves au profit d'un encouragement de la biotechnologie". C'est la conclusion de cet entretien de presse du Groupe EBE.

ots Originaltext: Interpharma
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Interpharma, Service d'information, Conrad Engler, Petersgraben 35,
4003 Bâle
Tél. +41 61 264 34 34, Fax +41 61 264 34 41, Natel: +41 79 444 81 40
Internet: www.interpharma.ch

Autres informations concernant le congrès et l'inscription pour les
représentants des médias: www.efpia.org et www.ebe-efpia.org
[ 012 ]



Plus de communiques: Interpharma

Ces informations peuvent également vous intéresser: