Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA: Alcool et carnaval: ne pas se faire tourner en bourrique

    Lausanne (ots) - Traditionnellement, le sens du carnaval est de se livrer une fois encore corps et âme aux plaisirs des sens avant le carême. Pris dans la folie de la fête, nombreux sont les adolescents et les adultes à trop boire et à prendre ainsi des risques. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) vous recommande de profiter du carnaval en gardant la tête sur les épaules et de renoncer à boire trop d'alcool. Il propose des mesures permettant d'éviter les excès et des conseils de prévention à l'intention des organisateurs de festivités.

    Traditionnellement, le carnaval, c'est changer de peau et renverser l'ordre normal des choses. Pour les participant-es, l'alcool permet de se sentir plus à l'aise et de se laisser aller. Or la consommation excessive d'alcool implique des risques, puisqu'elle peut provoquer des intoxications alcooliques, augmenter le risque d'accidents de la route, de violences et de rapports sexuels non protégés.

    Décider soi-même du rythme de sa consommation

    Même si, pour beaucoup de gens, l'alcool fait partie de la fête, il vaut mieux éviter d'adopter le rythme de consommation des autres. Si l'on commence par finir son verre avant d'accepter d'être resservi, on contrôle mieux la quantité consommée. Si l'on veut que le corps ait le temps nécessaire pour éliminer l'alcool ingéré, il est recommandé de boire lentement et de consommer alternativement des boissons sans alcool, qui sont d'ailleurs les seules à étancher la soif, puisque l'alcool contribue à déshydrater l'organisme. Le principe suivant prévaut: si l'on boit, on ne conduit pas ou on appelle un taxi. Pour leur part, les organisateurs de fêtes peuvent faire en sorte que leurs hôtes rentrent chez eux en toute sécurité en organisant un service de taxis ou de bus collectifs.

    A chaque âge sa couleur

    Dans la plupart des cantons, la loi sur les établissements publics prévoit qu'il est interdit de servir de l'alcool aux personnes ivres. Même pendant le carnaval, il n'est autorisé de remettre de la bière et du vin qu'aux jeunes de plus de 16 ans et des alcools forts et des alcopops qu'à ceux de plus de 18 ans. Le personnel de service peut renvoyer à l'affichage obligatoire des âges d'accès. Des bracelets rouges, jaunes ou verts permettant d'identifier l'âge des consommateurs peuvent également leur faciliter le service (plusieurs entreprises proposent ces bracelets sur Internet). Il est important de former le personnel à faire face de manière adéquate à des situations délicates. Les organisateurs de festivités peuvent en outre agir de manière déterminée en renonçant à toute publicité pour l'alcool et sponsoring dans ce sens. Ainsi, la prévention et la protection de la jeunesse seront autre chose que des vœux pieux. Vous trouverez toutes les informations utiles concernant la consommation d'alcool et la protection de la jeunesse dans les outils de prévention de l'ISPA:

- "Pistes à l'intention des consommateurs d'alcool":     http://www.sfa-ispa.ch/DocUpload/consommateurs.pdf

- "Pistes à l'intention des organisateurs de fêtes et de     manifestations sportives":     http://www.sfa-ispa.ch/DocUpload/organisateurs.pdf

- "Pistes à l'intention des tenancières et tenanciers     d'établissements publics":     http://www.sfa-ispa.ch/DocUpload/tenanciers.pdf

- Dépliant à l'intention des personnes vendant de l'alcool: "Désolé,
  tu es trop jeune":
  http://www.sfa-ispa.ch/Extranet/publication/PublicationUpload/      
  desole.pdf (veuillez copier le lien)

- Prévenfête, un site pour que les fêtes finissent bien:   www.prevenfete.ch

ots Originaltext: SFA/ISPA
Internet: www.presseportal.ch

Information:
Corine Kibora
Tél.: +41/21/321'29'75
Courriel : ckibora@sfa-ispa.ch



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: