Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Conférence de presse annuelle TCS, Betzholz: Commentaire concernant le compte du groupe. Peter Meyer, chef des finances du TCS

(Le discours prononcé oralement fait foi)

    Betzholz (ots) - Lors de la conférence de presse de l'année dernière, j'ai dû faire état d'une perte dans l'exercice 1999. L'année 2000 a été placée sous une meilleure étoile puisque le groupe TCS peut présenter un bénéfice consolidé de 6,5 millions de francs. Ce bon résultat s'explique surtout par l'excellent exercice d'Assista tcs (5,3 millions) ainsi que par le compte du club (2,6 millions).

    Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de près 6%. Les domaines de l'assistance et des assurances ont progressé de 9,2%, une évolution qui confirme la position de leader que le TCS continue d'occuper dans le domaine de l'assistance de mobilité. Dans le secteur du tourisme, le chiffre d'affaires s'est accru de 4,6% alors que le produit des cotisations des membres (0,6%) a connu une hausse inférieure à celle enregistrée l'année précédente.

    Le rendement brut s'est accru de plus de 15 millions de francs (+ 8,9%) et, là encore, c'est le secteur de l'assistance et des assurances qui a connu la progression la plus forte. Cette hausse s'explique notamment par le fait que les coûts directs des sinistres sont tombés de 59,8 à 56,4%.

    Les dépenses ont augmenté d'environ 4,4 millions de francs (2,4%). Comme il se doit pour une entreprise de services, les coûts du personnel représentent la majeure partie (53%) des dépenses. Viennent ensuite les amortissements (19,4 millions) qui ont progressé de 0,9% par rapport à l'exercice précédent. Les dépenses de marketing et de publicité, en revanche, ont reculé de 8,5% pour se fixer à 17,7 millions.

    Grâce à la hausse modérée des dépenses, un résultat d'exploitation positif (avant produit des intérêts et impôts) de 1,7 million de francs a pu être réalisé. L'an passé le compte d'exploitation s'était soldé par une perte de 9,3 millions.

    Le résultat financier est inférieur d'un million de francs à celui de l'exercice 1999, une différence qui s'explique par la situation des marchés financiers.

    Des dépenses extraordinaires pour un montant d'environ 2,5 millions de francs ont été comptabilisées. Il s'agit du coût de l'élaboration d'une nouvelle stratégie, de provisions pour couvrir les pertes inhérentes au lancement du nouveau centre de sécurité routière de Stockental ainsi que de dépenses de restructuration.

    Bien que le résultat de ce dernier exercice soit nettement meilleur, les dépenses pour les impôts ne dépassent que légèrement le niveau de 1999, car nous pouvons décompter fiscalement le bénéfice du TCS de cette année avec le déficit de l'exercice précédent.

    Le bilan consolidé a augmenté de 2,8% pour atteindre 406 millions de francs. Les investissements de 21 millions de francs peuvent être financés complètement par le cash-flow (amortissements et bénéfice). La quote-part des fonds propres a passé de 19,4% en 1999 à 20,5% en 2000.

    Pour l'exercice 2001, nous constatons que le chiffre d'affaires est conforme aux prévisions budgétaires. L'évolution des coûts est favorable jusqu'ici, si bien que le résultat du groupe sera sans doute encore une fois fort réjouissant. Cela dit, la construction du centre de sécurité routière de Betzholz nous impose de lourds investissements et l'application de la nouvelle stratégie demandera également des fonds supplémentaires.

    En résumé, on constate que le TCS a surmonté sa "baisse de forme financière" de l'année 1999 et qu'il se trouve aujourd'hui dans une bonne situation financière. Les conditions sont ainsi réunies pour que le TCS maintienne, voire conforte sa position de leader dans le domaine des services de mobilité, et cela bien que le contexte ait changé.

ots Originaltext: TCS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Stephan Müller, porte-parole du TCS
Mobile +41 79 302 16 36
[ 011 ]



Plus de communiques: Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Ces informations peuvent également vous intéresser: