Bundesamt für Kommunikation (BAKOM)

BAKOM: Actualisation et rectification des chiffres portant sur le développement du marché suisse des télécommunications

      Bienne (ots) - L'OFCOM a publié aujourd'hui les chiffres
actualisés portant sur le développement du marché des
télécommunication en Suisse. Ces chiffres proviennent d'une étude
réalisée au printemps 2002 déjà par l'institut "Wissenschaftliche
Institut für Kommunikationsdienste" (WIK), à la demande de l'OFCOM.
Outre l'actualisation des données, WIK a dû procéder à quelques
rectifications suite à une erreur de calcul. Pour la Suisse,
certaines comparaisons de prix reposaient en effet sur des calculs
erronés en ce qui concerne le pouvoir d'achat. Les chiffres 2002
actualisés et corrigés sont disponibles dès aujourd'hui sur le site
internet de l'Office fédéral de la communication (OFCOM).

    En mai 2002 a été présentée une étude de l'institut "Wissenschaftliches Institut für Kommunikationsdienste" (WIK) portant sur la situation du marché suisse des télécommunications en comparaison internationale. Demandée par l'OFCOM, cette étude analyse le développement du marché suisse des télécommunications depuis 1998, en se fondant notamment sur de nombreux entretiens réalisés avec des acteurs suisses de la branche. Suite à cette analyse empirique, WIK a formulé des recommandations visant à développer la réglementation suisse dans le secteur.

    Par ailleurs, WIK a consacré l'une des annexes de son étude à plusieurs comparaisons du marché suisse avec les marchés des pays de l'UE. Ces chiffres ont désormais été revus avec les valeurs de l'année 2002. De plus, l'erreur de calcul commise dans l'établissement du pouvoir d'achat pour les données 2001 a été corrigée. En étaient affectées les comparaisons internationales de prix calculées sur la base des parités du pouvoir d'achat. Suite à la rectification apportée, la Suisse se retrouve en meilleure position que dans la version précédente de l'annexe. Par exemple, alors que le prix du raccordement téléphonique suisse était le 4ème plus onéreux sur 16 pays, il est désormais le 3ème plus avantageux.

    L'étude elle-même n'est que peu touchée par cette faute. En outre, les recommandations en matière de réglementation fournies par WIK ne proviennent pas des comparaisons effectuées, mais presque exclusivement de l'analyse empirique. Elles restent donc valables.

    WIK s'excuse de cette méprise. Quant à l'OFCOM, il a publié aujourd'hui sur son site internet www.ofcom.ch une version actualisée et corrigée de la comparaison internationale des pays pour l'année 2002. Le calcul erroné des parités du pouvoir d'achat ne concerne aucune autre publication de l'OFCOM.

OFCOM Office fédéral de la communication Service de presse

Renseignements: René Dönni Chef Section ECOSTAT, OFCOM Tél. +41 32 327 55 43

Dr. Karl-Heinz Neumann Directeur de l'institut "Wissenschaftliches Instititut für Kommunikationsdienste" (WIK) Tél. +49 2224 9225 10



Plus de communiques: Bundesamt für Kommunikation (BAKOM)

Ces informations peuvent également vous intéresser: