PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von Universum Communications Switzerland AG mehr verpassen.

28.10.2021 – 09:27

Universum Communications Switzerland AG

Les professionnels suisses cherchent des entreprises suisses, sous la menace de démission en chaine à l'échelle mondiale

Zurich (ots)

L'enquête menée par Universum en Suisse en 2021 montre que le nombre de talents attirés par les employeurs suisses est en forte croissance.

Universum publie officiellement les résultats de son enquête annuelle sur les talents professionnels, enquête qui concerne près de 6,000 professionnels suisses titulaire d'une licence, d'une maîtrise ou d'un doctorat. Cette année, les réponses fournies indiquent des changements importants en ce qui concerne leurs aspirations et objectifs professionnels, et leurs employeurs préférés - réponses probablement influencées par la pandémie et des changements dans leur vie professionnelle. Vous trouverez ci-dessous les principaux enseignements de cette année

Les professionnels suisses préfèrent largement travailler pour des entreprises suisses.

L'étude montre que les professionnels suisses préfèrent largement travailler pour des entreprises suisses, même plus en 2021 que pendant les années précédentes. Globalement l'étude annuelle d'Universum a tendance à révéler une préférence nationale auprès des professionnels dans de nombreux pays, les résultats obtenus en Suisse en 2021 sont cependant particulièrement frappants. 80% des professionnels en Business préfèrent des entreprises suisses et 88% des ingénieurs suisses suivent leur avis. Tandis que les professionnels en Business préfèrent des entreprises plus grandes, les ingénieurs sont sans appel sur leur attrait pour de petites et moyennes entreprises (66%).

Quelles entreprises se trouvent au sommet du classement des employeurs les plus attractifs ?

Pour cette année, le classement des employeurs les plus attractifs en Suisse pour ce qui touche aux professionnels en Business et aux ingénieurs est présenté [ici]. En 2021, UBS a consolidé sa position en atteignant la cinquième meilleure position dans le domaine des professionnels en Business, mais aussi dans celui des professionnels de l'informatique, dans un contexte d'adaptation continue à la digitalisation de l'industrie.

" Les compagnies qui ont progressé dans les classements en 2021 l'ont fait malgré des vents contraires dus à la pandémie " explique Linda Meier, Consultante Marque Employeur pour Universum. " Les grands gagnants ont été les organisations qui ont conservé un haut niveau de confiance avec leurs employés, malgré les changements radicaux dans leur quotidien professionnel. Le défi majeur des organisations Suisses pour 2022 est de revenir à ou maintenir un haut niveau d'engagement envers leurs collaborateurs dans un contexte où le travail à distance est plébiscité par la grande majorité des employés, et fait partie intégrante de leur mode de vie.

Les grands gagnants parmi les sociétés basées en Suisse en 2021 sont :

Les professionnels en Business

  • Axpo, le plus grand producteur suisse d'énergies renouvelables, a gagné 30 points de classement par rapport à 2020.
  • Givaudan, la société suisse des parfums et des arômes, a gagné 26 points.
  • Media giant Tamedia (TX Group AG) a également gagné 26 points en 2021.

Les professionnels de l'informatique

  • Le géant de la réassurance Swiss Re a gagné 24 points en 12 mois.
  • La Poste suisse a gagné 16 points.
  • UBS a gagné 13 points.

Le COVID a refaçonné les priorités de carrière. Les professionnels suisses sont à la recherche d'une rémunération élevée et de plus de flexibilité.

L'enquête Universum montre que pour les professionnels, un salaire de base compétitif est le principal facteur de décision quand il s'agit de choisir un employeur. Ce facteur est stable depuis quelques années. En revanche, 2021 marque leurs préférences pour des facteurs " soft " qui gagnent en importance. En 2021 par exemple, les conditions de travail flexibles sont arrivées en deuxième position, et ont relégué une " mission exigeante " en sixième position. La flexibilité des conditions de travail devient particulièrement importante pour les professionnels, notamment chez les femmes.

Ce changement de priorité a probablement contribué à influencer ce que McKinsey a surnommé la " Grande démission ", qui se traduit par des vagues de démissions, ou un contexte imminent de départ des entreprises du personnel cadre. L'étude McKinsey a constaté que 40% des employés américains seraient pour le moins enclins à quitter leur emploi dans les trois à six prochains mois.

Leo Marty, directeur général d'Universum Suisse, affirme que la recherche d'une plus grande flexibilité n'est pas le seul facteur influençant une décision de quitter son poste. Les cadres qui ont des fonctions de management sont épuisés après deux années de défis, surtout ceux qui ont dû gérer des équipes uniquement en virtuel pendant la crise pandémique. " Parmi les entreprises partenaires, nous avons souvent pu entendre que " la bascule en " home office " s'est fait sans préavis ni formation, et la plupart des cadres managers ont dû improviser par leurs propres moyens, en gardant les mêmes objectifs de résultats, commente Marty. " Ceci a pu avoir un impact sur la confiance entre employés et employeurs, et nous croyons que cette vague de démission pourra gagner certain pays ou la concurrence pour recruter est rude, comme la Suisse ".

Parmi les répondants suisses à l'enquête qui se disent intéressés à changer d'emploi dans l'année à venir, seulement 24% ont confiance dans la vision de leur entreprise et seulement 21% ont confiance dans les leaders de leur entreprise. Ceci met en lumière une zone sensible dans les relations employeur-employé. Les futurs programmes d'engagement des employés devront en tenir compte.

A la hausse : les professionnels suisses qui travaillent dans les domaines pharma/biotech et assurances se déclarent très satisfaits.

Les classements élevés des industries pharma et biotech sont peut-être compréhensibles si on considère les fonds considérables investis et l'augmentation des innovations qui a été influencée par la pandémie. Parmi les professionnels de l'ingénierie, Novartis a grimpé de 12 points, atteignant ainsi le rang numéro 9. Ce pas de géant est probablement dû à l'éthos hautement respecté de " Leadership-Serviteur " adopté ces quatre dernières années. Le concept Leadership-Serviteur indique que la gestion de la société est axée sur la croissance personnelle et le bien-être des employés de la communauté Novartis - une façon de travailler qui a permis à la société de bien traverser la tourmente du COVID-19.

Toutefois, les assurances apparaissent comme un champion caché pour les employés suisses. Rarement vantées pour le haut niveau de satisfaction de leurs employés, les compagnies d'assurance défont tranquillement les stéréotypes. Swiss Re est un des leaders du classement dans son secteur en Suisse. La société se distingue particulièrement parmi les étudiants en sciences économiques en tant qu'employeur méritocratique qui reconnait un rendement élevé. Swiss Re se distingue aussi par sa manière d'interagir avec ses clients et collègues étrangers. Leur expertise globale du risque est un modèle d'excellence dans le secteur de la réassurance et renforce une image du meilleur employeur de l'industrie.

Notons également que : Les assurances et les sociétés pharma/biotech ont des taux de recommandations par leurs employés élevées, ce qui signifie que les personnes qui travaillent dans ces industries vont probablement les promouvoir auprès d'autres candidats. Une satisfaction élevée n'est pas toujours liée à des niveaux de recommandation élevée. Un emploi peut par exemple être très stressant, mais bien rémunéré. Ce qui va faire baisser la satisfaction, mais augmenter la recommandation pour l'employeur. L'alignement de la satisfaction et des recommandations pour les secteurs pharma/biotech et assurances indique que les employés se sentent satisfaits quant à leur travail, au-delà des bénéfices tangibles/financiers dont ils peuvent jouir.

Un grand bond en avant aux fins de la carrière.

La période pandémique a causé beaucoup d'introspection, alors que plus de professionnels ont donné la priorité à des objectifs de carrière non traditionnels. Parmi les professionnels des affaires, plus d'un sur trois affirme qu'un " objectif inspirant " est un atout important dans une carrière. Cet objectif a gagné 8 points par rapport à l'année dernière. Autres aspects qui gagnent en importance : Un emploi sûr et des opportunités pour parvenir à un impact personnel ; ces aspects ont gagné respectivement 7 et 6 points. La recherche du " prestige " a baissé parmi les professionnels des affaires, perdant 6 points sur l'année dernière.

Parmi les ingénieurs, les changements dans les priorités de carrière semblent également influencés par la pandémie. Le " leadership inspirant " et des " produits et services attrayants/intéressants " ont gagné respectivement 8 et 5 points. Moins important en 2021 : L'innovation, la promotion rapide, les possibilités de voyage/transfert et de prestige ont tous perdu de 7 à 8 points.

Pour en savoir encore plus sur la recherche consacrée par Universum aux carrières des professionnels et des étudiants, veuillez visiter: Universumglobal

À propos d'Universum

Universum, qui fait partie du groupe StepStone, est une société axée sur la recherche, le conseil et l'activation de marque. Elle est spécialisée dans la stratégie de marque employeur. Universum interroge annuellement et globalement plus d'un million d'étudiants, jeunes actifs et expérimentés sur leur perception des employeurs et leurs objectifs de carrière, collaborant ainsi avec 2 300 écoles et universités dans 60 pays. Depuis plus de 30 ans, Universum a pour mission d'aider les employeurs à exceller dans le recrutement et la rétention des talents. Pour plus d'informations: www.universumglobal.com

Contact:

Leo Marty
Managing Director Universum Switzerland & Austria
+41786036466
leo.marty@universumglobal.com