PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von Swiss Malaria Group mehr verpassen.

19.04.2021 – 16:23

Swiss Malaria Group

Lutte contre le paludisme en période de COVID-19: l’engagement suisse a des retombées positives

Lutte contre le paludisme en période de COVID-19: l’engagement suisse a des retombées positives
  • Bild-Infos
  • Download

Communiqué de presse du Swiss Malaria Group pour la Journée mondiale du paludisme le 25 avril 2021

Lutte contre le paludisme en période de COVID-19: l’engagement suisse a des retombées positives

Un monde sans paludisme est possible et à portée de main. Dans le même temps, la lutte contre le paludisme est gravement menacée par la crise de la COVID-19 - une menace qui a été atténuée l’année dernière grâce notamment à la Suisse.

De grands progrès ont été accomplis dans la lutte mondiale contre le paludisme: depuis 2000, plus de 20 pays ont déjà été déclarés exempts de paludisme. Dernièrement, El Salvador a pu annoncer sa victoire sur l’une des maladies les plus anciennes et les plus meurtrières de l’histoire de l’humanité en février de cette année.

Ces succès historiques montrent qu’un monde sans paludisme est possible. Dans le même temps, les progrès réalisés dans la lutte contre le paludisme et d’autres maladies telles que la tuberculose ou le VIH/sida sont gravement menacés par la pandémie du coronavirus. «La COVID-19 est au centre de l’attention depuis plus d’un an», déclare Christian Lengeler, épidémiologiste à l’Institut tropical et de santé publique suisse et président du Swiss Malaria Group. «Mais les autres maladies n’ont pas pour autant cessé d’exister. Au contraire : Dans de nombreux cas, la situation est exacerbée par la COVID-19.»

Les effets secondaires mortels de la pandémie de coronavirus

Comme cela a été montré l’année dernière, ce sont avant tout les conséquences indirectes de la pandémie de COVID-19 qui posent problème pour la lutte contre le paludisme et d’autres maladies :

- Les systèmes de santé déjà fragiles de l’Afrique subsaharienne atteignent leurs limites. Par exemple, en septembre 2020, l’Organisation mondiale de la santé a noté dans 14 pays africains un recul des soins de santé de base - y compris le traitement du paludisme - de 50 % en moyenne par rapport à l’année précédente. 
- La crise du coronavirus et les mesures de confinement associées rendent difficile la mise en œuvre de mesures de prévention et de traitement telles que la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide ou de médicaments antipaludiques. 
- Il est également à craindre que les conséquences économiques de la crise du coronavirus s’accompagnent d’une baisse des contributions des États à la lutte contre le paludisme, ce qui aggraverait encore le déficit de financement existant d’environ 2,6 milliards de dollars par an.  

Soutien des membres du Swiss Malaria Group

Malgré ces défis, selon divers rapports, une augmentation massive des décès dus au paludisme ne semble pas avoir été constatée jusqu’à présent. C’est également grâce à l’engagement des membres du Swiss Malaria Group: En première ligne, ils se consacrent à atténuer l’impact négatif du coronavirus sur la lutte contre le paludisme.

Des mesures ont entre autres été prises pour maintenir l’accès aux établissements de santé et à la prévention, au diagnostic et au traitement du paludisme et pour assurer l’approvisionnement en médicaments pour la prévention et le traitement du paludisme (vous trouverez des exemples concrets des activités des membres du Swiss Malaria Group sur notre site Internet).

L’engagement est plus important que jamais

Au cours de l’année écoulée, la COVID-19 a également sensibilisé les Suisses aux menaces posées par les maladies transmissibles. Pour de nombreuses personnes, le scénario dans lequel elles-mêmes ou des proches meurent d’une maladie est une réalité quotidienne. Cela montre qu’une lutte coordonnée et transfrontalière pour la santé mondiale est plus importante aujourd’hui que jamais.

Contact presse :

Prof. Christian Lengeler, Président du Swiss Malaria Group :

+41 (0)79 257 43 86

christian.lengeler@swisstph.ch

Dr. Julia Richter, Secrétaire générale du Swiss Malaria Group :

+41 (0) 61 383 18 13

jrichter@swissmalariagroup.ch

À propos du Swiss Malaria Group

Le Swiss Malaria Group rassemble des instituts de recherche, des établissements publics, le secteur privé et la société civile pour renforcer l’engagement de la Suisse dans la lutte contre le paludisme.

Plus d’informations : www.swissmalariagroup.ch

Organisations membres : https://www.swissmalariagroup.ch/fr/a-notre-sujet/membres/

Swiss Malaria Group
Murbacherstrasse 34
4056 Basel
info@swissmalariagroup.ch