PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von The International Osteoporosis Foundation (IOF) mehr verpassen.

20.10.2020 – 08:00

The International Osteoporosis Foundation (IOF)

Un os cassé en entraîne un autre, avertit l'IOF lors de la Journée mondiale contre l'ostéoporose

Un os cassé en entraîne un autre, avertit l'IOF lors de la Journée mondiale contre l'ostéoporose
  • Bild-Infos
  • Download

NYON (ots)

Aujourd'hui, la Fondation internationale de l'ostéoporose (IOF) appelle tous les adultes à être attentifs à leurs facteurs de risque d'ostéoporose, une maladie qui peut engendrer une spirale dangereuse et potentiellement mortelle d'os brisés.

Un os cassé (connu sous le nom de fracture) suite à une chute mineure chez les adultes âgés de plus de 50 ans est généralement un signal d'ostéoporose sous-jacente. Au cours des deux années suivantce genre de fracture, souvent au niveau du poignet, de la colonne vertébrale ou de la hanche, le risque de subir d'autres fractures est très élevé.

L'ostéoporose engendre un affaiblissement du capital osseux et une fragilité des os, ce qui expose les gens à des fractures douloureuses et invalidantes qui, trop souvent, entraînent un handicap à long terme et une perte d'autonomie. Une fracture liée à l'ostéoporose peut survenir après une chute mineure de sa hauteur, ou simplement en se penchant pour soulever un sac de courses. Dans le monde entier, jusqu'à une femme sur deux et un homme sur cinq âgés de 50 ans ou plus seront touchés par des fractures liées à l'ostéoporose au cours de leur vie.

Parmi les autres facteurs de risque importants relatifs aux fractures liées à l'ostéoporose figurent la réduction de la taille [LD1] de plus de 4 cm [LD2] ; l'utilisation à long terme de glucocorticoïdes (" stéroïdes " pour traiter l'inflammation) ; les antécédents familiaux de fracture de la hanche ; l'insuffisance pondérale ; le tabagisme ; une consommation excessive d'alcool et la ménopause précoce, entre autres facteurs.

L'IOF exhorte les adultes âgés de plus de 50 ans à se procurer le document IOF Osteoporosis-Risk-Check (ou Evaluation des risques liés à l'ostéoporose, disponible en 36 langues) à l'adresse https://riskcheck.osteoporosis.foundation. Si des facteurs de risque sont identifiés, il est important de demander une évaluation de la santé osseuse avec éventuellement une évaluation des risques de fracture (FRAX) afin d'estimer le risque de future fracture sur 10 ans.

Le professeur Cyrus Cooper, président de l'IOF, a déclaré :

" Compte tenu de l'impact sérieux et susceptible de changer la vie qu'entraînent les fractures, en particulier à la hanche et à la colonne vertébrale, il est essentiel que tous les adultes de plus de 50 ans soient avertis de leurs facteurs de risque potentiels d'ostéoporose. Les tests et traitements réalisés en temps opportun sont cruciaux, car des traitements efficaces sont capables de réduire le risque de fractures de 30 à 70 %. "

Une prise en charge précoce de l'ostéoporose peut éviter des souffrances bien inutiles et une perte d'autonomie. Après une fracture de la hanche, environ 40 % des patients ne peuvent plus marcher de manière indépendante, quelque 60 % ont besoin d'aide et 33 % peuvent être complétement dépendants ou se retrouver dans une maison de soins infirmiers dans l'année qui suit la fracture.

La dépendance fait peser un lourd fardeau à la fois sur les patients mais également sur les aidants familiaux, le fardeau revenant de manière disproportionnée aux femmes. Une étude espagnole menée auprès des aidants naturels concernant les patients ayant subi des fractures de la hanche a révélé que 77 % d'entre eux étaient des femmes, dont 55 % étaient les filles des patients.

Le professeur Cooper a ajouté :

" En tant que maladie, l'ostéoporose souffre d'une négligence dangereuse. Bien qu'elle soit un énorme fardeau pour les patients et leurs familles, environ 80 % des patients les plus à risque et qui ont déjà subi des fractures ne reçoivent pas de traitement. Grâce à son initiative Capture the Fracture®, l'IOF prône la mise en oeuvre de Programmes de coordination des soins post-fracture dans les hôpitaux du monde entier. Ces services garantissent que les patients ayant subi des fractures soient correctement évalués et traités afin de minimiser le risque de souffrir d'une autre fracture, ces spécificités de soins devraient être demandées par quiconque souffre d'une fracture à un âge avancé. Nous exhortons les autorités sanitaires à donner la priorité à la santé osseuse et à assurer des soins efficaces après les fractures pour tous les adultes âgés qui en ont subi. Cette démarche est essentielle pour réduire le fardeau des fractures liées à l'ostéoporose pesant sur les patients, leurs familles et les sociétés du monde entier. "

La Journée mondiale contre l'ostéoporose (JMO), organisée chaque année le 20 octobre, appelle à une action mondiale pour lutter contre l'ostéoporose et les fractures connexes.

www.worldosteoporosisday.org

Partenaires de la JMO : Sunsweet, Sandoz, Amgen, UCB, GSK, Kyowa-Kirin

La Fondation internationale de l'ostéoporose est la plus grande organisation non gouvernementale au monde dédiée à la prévention de l'ostéoporose et des fractures.

www.osteoporosis.foundation 
www.capturethefracture.org

Contact:

Laura Misteli, info@iofbonehealth.org, Tél. : +41-78-857-1777