Verein "Nein zur 2. Gotthardröhre", "Non au 2e tube au Gothard", "No al raddoppio del Gottardo"

Le 2e tunnel au Gothard, un pacte avec le diable

Göschenen (ots) - Par une action près de la Pierre du Diable - exactement 35 ans après la mise en exploitation du tunnel routier du Gothard - l'association « Non au 2e tunnel au Gothard » met en garde contre le doublement du nombre de camions. « Ce qui se passe au Gothard aura des répercussions dans tout le pays : si un 2e tunnel double la capacité routière, le nombre de camions qui traversent la Suisse se multipliera rapidement par deux lui aussi. » C'est ce qu'affirme Jon Pult, coprésident de l'association « Non au 2e tunnel au Gothard » et président de l'Initiative des Alpes, devant la légendaire Pierre du Diable à Göschenen UR : « Nous ne voulons pas conclure ce pacte avec le diable. »

Avec un 2e tunnel, la Suisse deviendrait la liaison à quatre voies la plus courte entre l'Europe du Nord et l'Italie. Avec de graves conséquences : des centaines de milliers de camions qui choisissent de passer actuellement par le col du Brenner entre l'Autriche et l'Italie, seraient invités à traverser la Suisse. Quatre voies traversent aujourd'hui déjà le col du Brenner - et déjà le nombre de camions a doublé, à savoir deux millions par année. Les prévisions pour le transport de marchandises sont en outre alarmantes. En Italie, les ports ont été agrandis, l'élargissement du Canal de Suez est déjà achevée, les commandes pour des cargos géants d'une capacité de 20 000 conteneurs battent leur plein.

« Par un 2e tunnel, la Suisse ouvre les vannes au trafic de transit et provoque une situation similaire à celle du Brenner. Personne en Suisse ne peut vouloir cela sérieusement. » s'exclame Jon Pult.

A l'occasion de l'inauguration du tunnel routier du Gothard en 1980, Hans Hürlimann, ancien Conseiller fédéral, avait alors déclaré : « Ce tunnel n'est pas un corridor pour poids lourds. » Aujourd'hui, près d'un million de camions l'empruntent annuellement. A son tour, Madame la conseillère fédérale Doris Leuthard a promis, qu'en cas de construction d'un 2e tunnel routier, une seule voie par direction serait utilisée et que la capacité ne serait pas augmentée. Cette promesse a autant de valeur que celle de Hans Hürlimann. « Personne ne croit sérieusement que la Suisse construit un 2e tunnel pour ne l'utiliser qu'à moitié. » ajoute Jon Pult. La loi dans laquelle est stipulée l'exploitation sur une seule voie, se laisse modifier en tout temps. L'argent dilapidé et le trou percé, les promesses deviendront caduques et la loi rapidement révisée.

A ces propos, Jon Pult ajoutait encore : « La Suisse doit miser sur le transfert du trafic des marchandises, des poids lourds au rail, et non pas sur un 2e tunnel. Ce serait complètement faux d'augmenter les capacités des routes de transit au moment même où le tunnel de base du Gothard sera mis en exploitation en 2016. »

Photos à télécharger dès 12 h: www.2tunnel-non.ch

Contact:

Jon Pult, coprésident de l'association « Non au 2e tube au Gothard »
et président de l'Initiative des Alpes, 076 508 16 33



Plus de communiques: Verein "Nein zur 2. Gotthardröhre", "Non au 2e tube au Gothard", "No al raddoppio del Gottardo"

Ces informations peuvent également vous intéresser: