allianz q

La stratégie MNT au banc d'essai

Un document

Baden (ots) - En juin, c'est déjà le sixième atelier de l'«allianz q» qui s'est tenu, cette fois sous le titre «Aspects relatifs à la qualité dans la stratégie MNT: renforcer les compétences en santé et créer des conditions cadres». L'allianz q publie à présent les différentes conclusions des discussions sous forme d'une brochure récapitulative. En Suisse, 80% des coûts de santé concernent des maladies non transmissibles. Dans le cadre de l'atelier, la question a été soulevée de savoir si la stratégie de la Confédération va dans la bonne direction et quel rôle doivent jouer les cantons et les ONG pour la mise en oeuvre.

L'«allianz q» est un regroupement d'acteurs du système de santé qui existe depuis janvier 2010. Son objectif primordial est d'ancrer la qualité dans le système de santé et de l'améliorer en permanence.

Cette année, l'atelier s'est penché sur les aspects relatifs à la qualité dans la Stratégie nationale prévention des maladies non transmissibles (MNT) qu'élaborent actuellement des groupes de travail où sont représentés la Confédération, les cantons et des groupes d'intérêts du domaine de la santé. Le but de la stratégie est de renforcer les compétences de la population en matière de santé dans des domaines tels que le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les affections respiratoires chroniques et les maladies musculo-squelettiques, ainsi que de créer des conditions cadres qui simplifient l'adoption d'un mode de vie sain.

Les propositions de la Confédération ont fait l'objet de débats animés. Le point essentiel de la vision, que davantage de personnes restent en bonne santé ou puissent vivre de manière indépendante malgré leur maladie chronique, faisait largement l'unanimité. Et bien sûr, l'identification des facteurs de risque, les activités nationales de prévention, les synergies envisageables avec des stratégies existant pour certaines maladies et le renforcement de la prévention dans les soins de santé jouent un rôle crucial. Cependant, des questions importantes en rapport avec les objectifs de la stratégie, les compétences (Confédération, cantons, caisses-maladie, ligues de santé?) et le financement sont controversées. Plusieurs ateliers thématiques ont permis d'élaborer des ébauches de solution et de présenter des projets concrets tels qu'un programme de Disease Management pour les diabétiques, la mise en oeuvre de la cybersanté dans le canton de Genève et le projet sur l'activité physique et l'alimentation des Grisons «Bisch fit?».

Vous trouverez plus d'informations sur l'atelier de cette année organisé sur le Stoos, ainsi que tous les exposés sur le site Internet www.allianzq.ch. Vous y trouverez aussi la brochure à télécharger au format PDF. Vous pouvez également commander des exemplaires imprimés en français et en allemand sous www.allianzq.ch à l'aide du formulaire de contact.

Contact:

Doris Fischer-Taeschler, présidente de l'«allianz q»
Rütistrasse 3a, 5400 Baden
E-mail: doris@fischer-taeschler.ch



Plus de communiques: allianz q

Ces informations peuvent également vous intéresser: