Travail.Suisse

100 millions, une goutte d'eau insuffisante pour éteindre l'incendie

Bern (ots) - Le Conseil fédéral débloque 100 millions pour faire baisser les coûts de l'accueil extra-scolaire à la charge des parents et adapter les horaires des structures existantes. Travail.Suisse, l'organisation indépendante des travailleurs et des travailleuses, salue cette décision. Toutefois, ce financement unique n'est pas suffisante à lui seul. Face à l'urgence démographique, la Confédération doit adopter une loi cadre pour les infrastructures de garde pour les enfants et pour les personnes nécessitant des soins.

Une goutte d'eau sur une plaque chauffée à blanc : voilà à quoi se résume la décision du Conseil fédéral de verser aux cantons 100 millions en faveur de l'accueil extrascolaire. En soi, la mesure est très positive, tant il est vrai que les coûts de cet accueil à la charge des parents sont trois fois plus chers en Suisse que dans les grandes villes européennes. Cela constitue un frein puissant à un plus grand engagement des parents sur le marché du travail.

« C'est la politique familiale dans son ensemble qui doit être repensée », selon Valérie Borioli Sandoz, responsable de la politique de l'égalité chez Travail.Suisse. C'est d'ailleurs ce qu'a demandé 56% de la population lors de la votation sur l'article constitutionnel sur la famille en 2013 qui a malheureusement échoué sur l'écueil de la double majorité.

Contact:

Valérie Borioli Sandoz, Responsable Politique de l'égalité, 079 598
06 37



Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: