Schweizer Tierschutz STS

Lacunes dans les animaleries suisses
Enquête de la PSA sur les animaleries 2014

Basel (ots) - Étant donné que la détention d'animaux de compagnie ne peut être contrôlée que difficilement par les autorités et qu'elle ne les intéresse que lorsqu'il y a dépôt de plainte, les animaleries portent une responsabilité toute particulière. En effet, les propriétaires des animaux y achètent des enclos ou cages, de la nourriture, des animaux et des accessoires; ils se font également conseiller. Il est donc d'autant plus important que les animaleries soient exemplaires et compétentes, tant en ce qui concerne l'offre de produits, la détention d'animaux vivants que le conseil à la clientèle.

Pour la présente enquête PSA sur les animaleries, 36 d'entre elles ont été visitées au cours de l'année dans toute la Suisse; parmi elles des chaînes comme Qualipet, Fressnapf, Meiko, Hornbach et Landi, mais aussi des magasins indépendants. Ont été évalués la détention des animaux mis en vente ainsi que le conseil à la vente. Et l'assortiment a été examiné sous l'angle d'articles posant problème du point de vue protection animale.

Résultats décevants

Qualipet met en vente des moyens auxiliaires éducatifs douteux, même interdits en partie, pour les chiens; par ex. des appareils à ultra-son. Mais en même temps, point positif, aucun collier étrangleur n'est proposé. Il en va autrement chez Fressnapf, où des laisses étrangleur sans stop sont dans l'assortiment. Heureusement, Fressnapf a déjà réagi à la critique en retirant des rayons les produits contestés. Cette chaine s'en est sortie positivement dans le conseil concernant la détention de rongeurs. Meiko propose aussi des laisses étrangleur à la vente. Chez Hornbach, on a trouvé des cages de faibles dimensions et inadaptées à certaines espèces animales, qui pour une partie ne répondaient même pas aux exigences minimales de la loi. Il n'y avait pas chez Landi d'articles problématiques pour la protection des animaux. Mais dans les deux filiales visitées, le conseil laissait à désirer. Landi a déjà annoncé des améliorations à ce sujet.

L'évaluation des magasins indépendants sous l'angle de la protection animale présente également des résultats très contrastés. Chez certains prestataires, il y avait en vente des dénommées balles d'exercice. Des hamsters et des souris y sont introduits - pour l'amusement des humains - et doivent être incités à courir, comme dans une roue pour hamster. Ceci provoque crainte et panique chez les animaux qui ne peuvent s'en extraire par eux-mêmes. Des laisses étrangleur se trouvent également dans certains commerces.

Ont obtenu des résultats insuffisants, voire en partie contraires à la loi: Zoo Kakadu à Zollikofen (assortiment et détention animale), Garten Center Schilinger à Gland et à Matran (assortiment et détention, et aussi conseil à Matran) ainsi que Locher's Nutrifood à Seon (assortiment et conseil). Egalement problématique: détention de rongeurs chez amaZOOnas à Lucerne. De nombreuses détentions d'animaux manifestement contraires à la loi ont été annoncées aux offices vétérinaires cantonaux.

Recherche PSA «Enquête sur les animaleries 2014» : www.protection-animaux.com/animaux_de_compagnie/animaleries

Contact:

Sandra Dürrenberger
Service spécialisé Animaux de compagnie
Protection Suisse des Animaux PSA
tél. 081 328 22 33 / 079 195 79 74



Plus de communiques: Schweizer Tierschutz STS

Ces informations peuvent également vous intéresser: