STIFTUNG FÜR ZUKUNFTSFRAGEN- eine Initiative von British American Tobacco

Stiftung Für Zukunftsfragen
la "Foundation For Future Studies" publie une nouvelle étude européenne: pourquoi le nombre des électeurs se rendant aux urnes est-il est baisse?

    Hambourg, Allemagne (ots) - Une enquête représentative en face-à-face réalisée dans 10 pa

    Voici les trois principales raisons pour lesquelles de moins en moins de personnes se rendent aux urnes:

    - Parce qu'elles pensent que les promesses électorales ne sont pas
tenues                                                          (60%)

    - Parce qu'elles sont globalement mécontentes des dirigeants
        politiques et des partis politiques            (57%)

    - Parce qu'elles ne pensent pas que les choses s'amélioreront en
        allant voter                                                 (49%)

    Par ailleurs, pour près de la moitié des personnes interrogées (45%), les dirigeants politiques ne font plus figure de rôles modèles en termes de moralité de nos jours. De moins en moins de dirigeants politiques représentent les valeurs telles que la confiance, la fiabilité et l'honnêteté ou appliquent ces valeurs dans leur vie de tous les jours. Ceci remet en question la crédibilité des dirigeants politiques et en même temps la capacité de la politique à fonctionner correctement. Plus de deux personnes interrogées sur cinq (44%) pensent également "que leur vote n'a aucune influence" tout en admettant "ne s'intéresser que très peu à la politique" (40%). Environ une personne sur sept (15%) avoue même ouvertement "avoir d'autres choses à faire plus intéressantes que d'aller voter".

    Dr Ulrich Reinhardt de la fondation indique, au sujet de cette étude: "Qu'en conséquence, les gens se désintéressent de la politique et préfèrent se lamenter et se plaindre plutôt que d'assumer leurs responsabilités. Du coup, ils encouragent ce qu'ils critiquent, en laissant les autres décider à leur place. Ce qu'il manque également est une relation avec les dirigeants politiques, qui sont davantage considérés comme des bureaucrates que comme les représentants du peuple. Pour regagner la confiance des gens, les partis et les dirigeants politiques devraient renforcer leur crédibilité, offrir un profil plus personnel, et de plus grandes perspectives, et mettre de côté leurs efforts de compatibilité avec les attentes de leurs électeurs, leurs mises en scène et leur réflexion en périodes législatives".

ots Originaltext: La "Foundation For Future Studies"
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Dr. Ulrich Reinhardt
Tél.:        +49/40-4151-2448
Internet: foundationforfuturestudies.org



Plus de communiques: STIFTUNG FÜR ZUKUNFTSFRAGEN- eine Initiative von British American Tobacco

Ces informations peuvent également vous intéresser: