PFERD / BERNEXPO AG

Un sacré retour aux sources! Ce soir s'achève la BEA, la foire bernoise de printemps, après dix jours de soleil presque constant

Berne (ots) - Avec le nouveau domaine «Saveur & Tradition» et l'Emmental comme région hôte, le retour aux sources de la BEA a été dûment célébré tout au long de la foire qui a eu lieu du 29 avril au 8 mai. La nouvelle orientation de la BEA 2011, empreinte de tradition mais aussi de beaucoup d'innovation, a été très bien accueillie tant par les visiteurs que par les exposants.

Alors qu'elle a ces dernières années parcouru le monde entier pour présenter chacun de ses pays hôtes, la BEA a cette année entrepris un véritable retour aux sources. Avec l'Emmental comme région hôte et le nouveau domaine «Saveur & Tradition», son pays d'origine était à l'honneur. Entre la splendeur des fleurs et les merveilles du terroir, c'était un événement inhabituel qui attendait le visiteur: sports et artisanat traditionnels ainsi que le meilleur de la région - et pas seulement de la dégustation. «C'était une bonne idée de faire revenir la BEA au pays et c'est ce que nous confirment tant les visiteurs que les exposants» résume Christine Lerch, la directrice de la foire.

Bonne humeur et succès auprès des visiteurs«

Le temps idéal a très certainement été en partie responsable de la bonne humeur qui régnait à la BEA. Pourtant, même le léger refroidissement du milieu de la semaine n'a pas réussi à entamer la bonne humeur, ni à l'intérieur ni à l'extérieur» affirme, satisfaite, Christine Lerch, la directrice de la foire. Avec 270'000 visiteurs (+8%), le bilan est positif, notamment en ce qui concerne les chiffres. «Le nouveau concept avec la région hôte et le retour aux sources semble être très bien accueilli par le public. L'écho positif enregistré auprès des visiteurs de la BEA et l'augmentation du nombre de visiteurs nous confortent dans notre décision de donner une nouvelle orientation à la foire», affirme Christine Lerch. Néanmoins, attribuer ce succès uniquement au changement de direction serait présomptueux. Les expositions spéciales et les classiques de la BEA qui ont fait leurs preuves, tels que la grande exposition d'animaux, le Centre vert ou le programme de soirées variées sont également responsables du fait que la BEA a cette année encore été un événement inoubliable pour les grands comme pour les petits.

Le nom résumait le programme: BEActive

Tandis qu'on pouvait admirer les lutteurs, les lanceurs de palet et les lanceurs de pierre dans la halle «Saveur & Tradition», la nouvelle exposition spéciale BEActive, un environnement sportif interactif, présentait les nouveaux sports de plein air à la mode tels que le Slackline, le BMX ou le Vew Doo au visiteur qui a pu s'en donner à coeur joie. La scène de spectacles BEAstar et le Rivella Cube ont quotidiennement accueilli des spectacles, des diffusions en direct, des concerts et des discussions avec des grosses pointures du sport, dont le roi de la lutte Kilian Wenger, l'entraîneur de champions Arno Del Curto ou le champion olympique Mike Schmid.

Le salon CHEVAL offre désormais des manifestations spécialisées et des ateliers

Comme d'habitude au salon équestre national, les amateurs de cheval ont pu vibrer lors de compétitions passionnantes telles que le «Superpentathlon CHEVAL», le «BEA Superhorse» ou la première édition du Juniors-Tétrathlon. Mais les traditionnelles présentations de races quotidiennes étaient également une fois encore au programme. Le nouveau domaine spécialisé proposé cette année par le salon CHEVAL a permis au public intéressé d'assister à des séminaires, des exposés et des ateliers quotidiens. «Grâce au soutien de partenaires solides et compétents issus de différents domaines du secteur équestre, il a été possible de développer un domaine spécialisé présentant au visiteur intéressé des offres de formation continue de haute qualité. Nous miserons à l'avenir également sur la transmission du savoir-faire lié au cheval», a affirmé Flavio Sartori, le directeur du salon CHEVAL.

Défis et perspectives

Les modifications complexes apportées à l'infrastructure de la foire et les nouvelles orientations conceptuelles ont un impact sur les expositions, qui est impossible à estimer à l'avance. La nouvelle halle d'expositions, inaugurée à l'occasion de la BEA 2011, a par exemple modifié l'évolution des flux de visiteurs. «Nous sommes conscients de ces phénomènes et intégrerons naturellement ces facteurs dans la planification des futures manifestations. Lors de la réalisation d'une manifestation de l'ordre d'une BEA, il n'est pas toujours possible d'éviter les éventuels désagréments mais nous nous efforçons toujours d'offrir une plate-forme optimale à nos exposants et une foire riche en événements quotidiens à nos visiteurs», résume Christine Lerch, la directrice de la foire. Tout le monde, y compris la directrice de la foire, est certain que la prochaine BEA, qui aura lieu du 27 avril au 6 mai 2012, restera fidèle à son pays d'origine «car notre pays, c'est quand même ce qu'il y a de plus beau!»

Contact:

Francine Thurnher
Directrice de la division communication
Tél.: +41/31/340'11'45
Mobile: +41/79/223'78'28
E-Mail: francine.thurnher@bernexpo.ch



Plus de communiques: PFERD / BERNEXPO AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: