PwC

Etude PwC "IPO Watch Europe 2008, Q1": La faiblesse des marchés financiers freine les introductions en Bourse

    Zurich (ots) - Au cours du premier trimestre 2008, le nombre d'introductions en bourse ou IPO (Initial Public Offering) en Europe s'élevait à 70 contre 139 pour le premier trimestre de l'année 2007. Le volume d'émission a chuté de 81 % au cours du premier trimestre à 1'992 millions d'euros (1er trimestre 2007: 10'631 millions d'euros). Londres assoit sa position de place boursière la plus prisée. La plus grande introduction en bourse, avec un volume d'émission de 600 millions d'euros, a été enregistrée par NYSE Euronext grâce à un listing de la société d'investissement Liberty International. La Bourse de Varsovie a, elle aussi, bien débuté l'année avec un total de 18 IPO. La Bourse suisse SWX a assisté au cours du premier trimestre 2008 à l'entrée en bourse de la société HBM BioVentures SA. Pour les entreprises non-européennes, l'Europe reste une place financière attrayante: en effet, au premier trimestre 2008, les trois quarts du volume total d'émission ont été générés par des émetteurs non-européens. Tels sont les résultats de l'étude "IPO Watch Europe, Q1 2008" réalisée par PricewaterhouseCoopers (PwC).

    Au cours du premier trimestre 2008, 70 introductions en bourse (1er trimestre 2007: 139 IPO) ont été réalisées en Europe avec un volume total d'émission de 1'992 millions d'euros (1er trimestre 2007: 10'631 millions d'euros). Les trois quarts du volume total d'émission ont été générés par des entreprises non-européennes. Notons que le premier trimestre 2008 compte parmi les plus faibles depuis l'introduction de l'étude IPO Watch de PwC en 2002. Selon Philipp Hofstetter, associé Conseil économique chez PricewaterhouseCoopers Suisse, "ces résultats marquent un début d'année décevant pour les activités boursières en Europe, mais illustrent bien la situation actuelle sur les marchés financiers". Puis d'ajouter: "les conditions du marché sont particulièrement difficiles pour  les nouveaux émetteurs. Les investisseurs sont extrêmement prudents et réservés". Les secteurs les plus touchés sont les services financiers et l'immobilier. Seuls quatre prestataires de services financiers (1er trimestre 2007: 18 IPO) et deux sociétés immobilières (1er trimestre 2007: 10 IPO) ont osé une introduction en bourse au cours du premier trimestre 2008.

    Londres toujours en tête

    Deux des trois plus grandes IPO du premier trimestre 2008 se sont déroulées à Londres. Terra Catalyst Fund, une société d'investissement, a été introduite avec un volume de 311 millions d'euros sur l'Alternative Investment Market (AIM). Sur le marché principal de Londres, JP Morgan Income & Capital Fund a émis des actions pour 189 millions d'euros. 29 % (1er trimestre 2007: 42 %) des introductions en bourse européennes se sont produites, au cours du premier trimestre 2008, sur les places boursières londoniennes. Comparé à l'année précédente, le volume d'émission a diminué de 88 % à 1'025 millions d'euros (1er trimestre 2007: 8'526 millions d'euros). Les activités de l'AIM sont également en recul: seules 14 entrées en bourse ont été enregistrées au cours du premier trimestre 2008 contre 41 au 1er trimestre 2007.

    Excellent début pour la Bourse de Varsovie

    Au cours du premier trimestre 2008, 18 sociétés ont été cotées (1er trimestre 2007: 12 sociétés) à la Bourse de Varsovie. Avec 43 millions d'euros, le volume d'émission s'est, en revanche, avéré inférieur à celui de l'année précédente (1er trimestre 2007: 197 millions d'euros). Sur les 18 IPO totalisées par Varsovie, 14 ont été réalisées à la Bourse WSE New Connect Exchange, inaugurée en août 2007.

    Bilan mitigé pour les autres places boursières

    Deux introductions en Bourse portant sur un volume de 106 millions d'euros ont été enregistrées au cours du premier trimestre 2008 par la Borsa Italiana contre trois avec un volume de 110 millions d'euros pour la même période en 2007. La Bourse OMX affiche quatre entrées en bourse (1er trimestre 2007: 11 IPO avec 149 millions d'euros). Grâce à l'inscription de trois nouveaux émetteurs, un total de 5 millions d'euros a été émis aux Bourses d'Oslo (1er trimestre 2007: 6 IPO avec 689 millions d'euros). La Bourse allemande a enregistré une nouvelle admission à la cote officielle. Même bilan pour la Bourse suisse SWX avec la cotation de HBM BioVentures SA. La Bourse de Vienne, la Bourse espagnole BME ainsi que la Bourse d'Athènes n'ont quant à elles annoncé aucun listing.

    Attrait de l'Europe

    Au cours du premier trimestre 2008, 17 émetteurs non-européens (1er trimestre 2007: 15 IPO) ont opté pour une introduction en bourse sur une place boursière européenne. Comparé à l'année précédente, le volume d'émission a diminué de 40 % à 1'484 millions d'euros (1er trimestre 2007: 2'471 millions d'euros). Les cotations des sociétés non-européennes représentent 24 % (1er trimestre 2007: 11 %) de l'ensemble des introductions en bourse du premier trimestre 2008. Le volume d'émission des émetteurs non-européens représente 74 % (1er trimestre 2007: 23 %) du volume total des IPO réalisées en Europe. Londres, Luxembourg ainsi que NYSE Euronext comptent toujours parmi les places boursières favorites des émetteurs non-européens.

ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Philipp Hofstetter
Associé Conseil économique
PricewaterhouseCoopers Suisse
E-mail: philipp.hofstetter@ch.pwc.com

Claudia Sauter-Steiger
Public Relations
PricewaterhouseCoopers Suisse
E-mail: claudia.sauter@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: