PwC

Etude PwC "Global Investment Management Survey 2006": Contrôles internes imparfaits

    Zurich (ots) - Au cours des prochaines années, le secteur de la gestion de fortune sera amené à relever d'importants défis au niveau mondial en matière de succès des placements, de structures de distribution ainsi que de recrutement et de fidélisation des collaborateurs. Telles sont les conclusions de l'étude "Global Investment Management Survey 2006" de PricewaterhouseCoopers. Il ressort également de cette étude que les contrôles internes s'avèrent insuffisants chez 91% des gestionnaires de fortune et qu'ils ne permettent pas une gestion efficace des risques. Jusque-là, 89% des gestionnaires de fortune ne procédaient pas à une évaluation exhaustive des risques. En outre, un quart d'entre eux considère que les prescriptions réglementaires récemment introduites constituent une charge administrative supplémentaire et, en conséquence, un défi de taille.

    Même si le succès des placements a toujours été au centre des préoccupations, son rôle est aujourd'hui plus important que jamais. Pour les clients institutionnels surtout, ce critère est déterminant dans le choix de leurs gestionnaires de fortune. En conséquence, pour assurer la croissance de leur entreprise au cours des trois prochaines années, les gestionnaires de fortune misent sur le recrutement et la fidélisation de collaborateurs hautement qualifiés. Et pour 21% d'entre eux, le recrutement et la fidélisation sont de loin le défi le plus difficile à relever. Les années à venir ne vont pas être de tout repos pour les collaborateurs, car l'arrivée de produits de placement alternatifs (hedge funds, private equity et immobilier) ainsi que le succès croissant des produits dérivés exigent d'eux une connaissance approfondie des dernières nouveautés.

    A la recherche de stratégies de distribution novatrices

    Les gestionnaires de fortune ne font que partiellement confiance à leurs stratégies de distribution actuelles. Avec la progression des possibilités de distribution via l'Internet et la consolidation des entreprises de distribution, les gestionnaires de fortune se voient de plus en plus obligés de développer de nouvelles stratégies de distribution pour leurs affaires grand public. Dans ce domaine, l'image de marque et la qualité de la distribution sont déterminantes pour l'acquisition de nouvelles affaires. Et pourtant, la plupart des entreprises de gestion de fortune estiment que ces deux critères constituent justement leurs points faibles. Thomas Huber, associé et membre de l'Audit de PwC Suisse, ajoute d'ailleurs: "Les entreprises de gestion de fortune ont besoin d'être dirigées avec perspicacité et une connaissance précise de leurs propres avantages concurrentiels. Ceci est particulièrement important, notamment pour les gestionnaires de fortune de taille moyenne. Pour réussir, il faut savoir se concentrer sur ses propres compétences et être suffisamment flexible pour pouvoir saisir les opportunités qui se présentent. Bien évidemment, des collaborateurs qualifiés sont la clé du succès."

    L'étude PwC "Global Investment Management Survey 2006" peut être retirée gratuitement sous forme de fichier PDF auprès de Claudia Sauter-Steiger.

ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Thomas Huber
Associé et membre de l'Audit
E-Mail: thomas.huber@ch.pwc.com

Claudia Sauter-Steiger
Public Relations
E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: