Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft SSO

Pour une meilleure santé buccale: les médecins-dentistes recommandent de cesser de fumer

Berne (ots) - Le tabagisme endommage les dents et la cavité buccale. Les fumeurs présentent un risque accru de cancer de la cavité buccale, d'inflammations des gencives. Ils sont susceptibles d'avoir plus de dépôts de tartre et de caries. Les médecins-dentistes de la SSO militent pour encourager l'arrêt du tabagisme.

Les dégâts que le tabagisme cause dans la cavité buccale vont bien plus loin que le simple jaunissement des dents: la consommation des produits du tabac présente un risque important de maladies de la cavité buccale. Les fumeurs ont un risque 3,5 fois plus élevé de cancer de la cavité buccale et ils sont jusqu'à cinq fois plus sujets à des affections des gencives que les non-fumeurs. Quiconque fume risque plus d'accumulation de plaque dentaire, plus de carie et de perte de dents. Fumer endommage également la muqueuse buccale, affecte le sens du goût et accroît la vulnérabilité aux infections. Christoph Ramseier, médecin-chef à la Clinique de parodontologie, constate une grande méconnaissance de ces risques: «Les effets délétères du tabagisme sur la muqueuse buccale et le parodonte ne sont quasiment pas connus dans la population suisse. Il y a ici un considérable besoin d'informations.»

Il y a dix ans, Christoph Ramseier a lancé le projet «Tabagisme - Intervention dans les cabinets dentaires». Ce groupe de travail a développé un concept de conseil pour l'arrêt du tabagisme au cabinet dentaire. Cette task-force se compose de représentantes et représentants de toutes les associations professionnelles et institutions de formation de la médecine dentaire. Il bénéficie du soutien de la Ligue suisse contre le cancer, de l'Association suisse pour la prévention du tabagisme ainsi que de l'Office fédéral de la santé publique. Le groupe de travail a rédigé un manuel à l'intention de l'équipe du cabinet dentaire qui a été remis à tous les cabinets dentaires de notre pays. Il est parvenu à faire en sorte qu'un cours sur le sevrage du tabagisme fasse partie intégrante de l'enseignement dans tous les centres de médecine dentaire.

Les médecins-dentistes sont quotidiennement confrontés aux conséquences du tabagisme. L'équipe du cabinet dentaire voit régulièrement ses patients et peut les aider à cesser de fumer. Souvent, des fumeurs se présentent au cabinet dentaire alors qu'ils n'ont pas encore subis les graves atteintes dues au tabagisme. Ils peuvent donc profiter au mieux des conseils de leur médecin-dentiste. «Le médecin-dentiste ne doit pas seulement informer ses patients des conséquences néfastes du tabagisme...», souligne Christoph Ramseier: «...il doit discuter avec son patient de mesures concrètes pour changer de comportement ou lui proposer de le référer à un centre spécialisé.» Renoncer aux produits du tabac en vaut la peine, et dans tous les cas de figure: l'arrêt du tabagisme entraîne automatiquement une amélioration de la santé buccale.

Contact:

Felix Adank
Service de presse et d'information de la SSO
Tél.: +41/31/310'20'80



Plus de communiques: Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft SSO

Ces informations peuvent également vous intéresser: