Ruag Holding

RUAG: résultat en hausse, toutes les divisions rentables

Bern (ots) - En 2014, le groupe technologique international RUAG a réalisé un chiffre d'affaires net de CHF 1781 mio., en légère hausse par rapport à l'exercice précédent (CHF 1752 mio.). Le bénéfice net a progressé de CHF 8 mio. pour atteindre CHF 102 mio., dépassant pour la première fois la barre des 100 millions. Les cinq divisions de RUAG ont toutes été rentables et ont contribué au résultat positif du groupe. L'activité civile a représenté 57% du chiffre d'affaires net (exercice précédent: 56%), et la part du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger a atteint 63% (61%) - deux nouveaux niveaux record.

RUAG a réalisé un bon exercice 2014. Le bénéfice net a progressé de 7,5% pour atteindre CHF 102 mio. Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) est au même niveau que lors de l'exercice précédent, à CHF 115 mio. Les cinq divisions de RUAG ont toutes été rentables et ont contribué au résultat positif du groupe. Les divisions qui ont enregistré la plus forte croissance de l'EBIT sont Space (produits dans le domaine spatial: CHF 9 mio.), Aviation (maintenance d'avions civils et militaires: CHF 6 mio.) et Ammotec (munitions de petit calibre: CHF 6 mio.). La position financière nette a augmenté, passant à CHF 195 mio. (CHF 162 mio.). Avec 57% (56%) du chiffre d'affaires, l'activité civile a dépassé l'activité militaire, qui a représenté 43% (44%) du chiffre d'affaires.

Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) demeure le principal client individuel de RUAG, mais sa part du chiffre d'affaires a de nouveau régressé en 2014 pour s'établir à 30% (32%). RUAG a pu compenser ce repli par des mandats internationaux et civils.

Le cash-flow provenant de l'exploitation s'est élevé à CHF 135 mio. en 2014 (CHF 142 mio.). Le cash-flow disponible demeure robuste malgré une baisse à CHF 57 mio. (CHF 100 mio.). Les entrées de commandes ont reculé à CHF 1785 mio. (CHF 1851 mio.). Ce chiffre n'inclut pas deux gros contrats-cadres récemment conclus par RUAG Aerostructures et par RUAG Space pour un montant d'environ CHF 450 mio., pour lesquels seules les livraisons annuelles sont comptabilisées en tant que commandes. Le carnet de commandes a lui aussi accusé une légère baisse, à CHF 1370 mio. (CHF 1405 mio.).

Les dépenses totales en recherche et développement ont augmenté pour s'établir à CHF 140 mio. (CHF 132 mio.). Cela correspond à l'objectif de 8% environ du chiffre d'affaires du groupe. Sur l'ensemble du groupe, l'effectif a diminué, avec 8114 collaborateurs (8241) au 31 décembre 2014. Cette baisse, principalement attribuable aux deux divisions Aviation et Ammotec, démontre une amélioration de la productivité (excellence opérationnelle) puisqu'elle s'accompagne d'une hausse du chiffre d'affaires net.

Marchés de croissance internationaux

La part du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger, toujours en hausse, a atteint un nouveau niveau record avec 63% (61%). La création de valeur avec des clients internationaux a principalement été réalisée en Suisse, sur les sites de Thoune, d'Emmen et de Zurich.

La principale région de croissance, avec un chiffre d'affaires de CHF 805 mio. (CHF 749 mio.) a été l'Europe (sans la Suisse) avec des commandes d'entretien d'avions d'affaires, de construction de composantes de structures d'avions pour Airbus et des ventes de systèmes de simulation. La société française GAVAP, rachetée fin 2013, a contribué de manière notable au chiffre d'affaires. En Amérique du Nord également, ce dernier a considérablement augmenté (passant de CHF 175 mio. à CHF 196 mio.) grâce à l'activité Aérospatiale de RUAG, aux commandes de structures d'avions destinées à Bombardier et au marché en plein essor des munitions de sport. En Amérique du Sud, le chiffre d'affaires s'est accru, s'établissant à CHF 21 mio. (CHF 11 mio.) dans le cadre des livraisons d'avions de transport de passagers Dornier au Venezuela. La part du chiffre d'affaires total réalisé sur les marchés cibles hors Europe a une nouvelle fois progressé, passant de 17% à 18%.

Grâce à une stratégie éprouvée, le succès est au rendez-vous malgré un environnement difficile

RUAG a enregistré ces résultats durant une année marquée par des troubles politiques et économiques, tels que la crise au sein de l'Union européenne ou le conflit en Ukraine.

L'embargo sur la Russie a affecté le bilan de RUAG, en touchant le segment Chasse & Sport (RUAG Ammotec), RUAG Space et le système d'entraînement Gladiator (Defence). De plus, l'incident survenu durant l'exercice sous revue chez un fournisseur de poudre a entraîné des ruptures d'approvisionnement de nos principaux clients, mais les pertes occasionnées ont été en partie couvertes par les prestations des assurances.

Du fait de son évolution satisfaisante et continue, RUAG poursuit une stratégie éprouvée en s'appuyant sur des fondations solides. La stratégie du groupe compte trois orientations: l'association de technologies civiles et militaires, la concentration sur le coeur de métier (industrie aéronautique et spatiale, et techniques de sécurité et de défense), ainsi que la croissance internationale. C'est uniquement grâce à la mise en oeuvre cohérente de la stratégie du groupe que RUAG a pu compenser le recul des volumes en Suisse. RUAG est ainsi en mesure de rester un partenaire technologique fiable pour l'armée suisse et, partant, de remplir le mandat que lui a confié la Confédération.

Tous les postes vacants au sein de la direction du groupe sont pourvus depuis début 2015, et Hans-Peter Schwald a repris la présidence du conseil d'administration dont il était membre depuis des années. En outre, une femme et deux hommes y ont été nouvellement élus en 2014.

Contact:

Rita Baldegger, Chief Communication Officer
rita.baldegger@ruag.com / Portable +41 79 757 96 00

Jiri Paukert, Senior Manager Public Relations
jiri.paukert@ruag.com / Portable +41 79 758 47 77



Plus de communiques: Ruag Holding

Ces informations peuvent également vous intéresser: