Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Alstom veut supprimer 100 places de travail en Suisse Employés Suisse demande un replacement interne et des requalifications professionnelles

Zürich (ots) - Alstom veut maintenant mettre en oeuvre la suppression de postes annoncée en novembre de l'année passée. Dans l'entreprise, il y a cependant aussi des postes ouverts. Employés Suisse demande donc de reconvertir professionnellement les personnes concernées par les licenciements.

Alstom a clos la phase de consultation au niveau européen le 12 février 2014. Etant donné que la situation des commandes reste mauvaise, l'entreprise confirme la suppression des postes annoncée. L'Allemagne est massivement touchée. En Suisse, dans le secteur du gaz (nouvelles constructions), 100 places de travail doivent être supprimées. La phase de consultation est maintenant ouverte au niveau national.

Comme on peut difficilement prévoir quand la situation des commandes d'Alstom va s'améliorer, Employés Suisse invite Alstom à exploiter toutes les possibilités existantes qui puissent diminuer la suppression des postes de travail. Ceci doit notamment être envisagé : - replacement interne ; - utiliser la possibilité du chômage partiel ; - diminution des avoirs des vacances ; - encourager le travail à temps partiel ; - job-Sharing. Vu qu'il y a aussi des postes ouverts chez Alstom, par exemple dans le secteur Thermal Service, Employés Suisse demande à la direction d'Alstom de proposer une requalification professionnelle aux personnes concernées par les licenciements dans le secteur gaz. Ainsi, on fait d'une pierre deux coups : on occupe un poste ouvert et on évite des licenciements.

Contact:

Astrid Beigel, secrétaire régionale Mittelland Employés Suisse, 044
360 11 61
Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43, 079
385 47 35



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: