WISeKey SA

Le gouvernement angolais a annoncé qu'il allait commencer, l'année prochaine, à mettre en place un projet concernant l'identité et l'identification des citoyens ainsi que la sécurisation des communications électroniques

Tunis (ots) - Ce projet fera partie d'un plan plus ambitieux intitulé " Plan d'action pour une gouvernance électronique " (Plan of Action for Electronic Governance). L'objectif immédiat du "Projet de sécurisation de l'Angola", qui devrait commencer en 2006, est l'établissement d'une "infrastructure à clef publique". Le projet sera supervisé par WISeKey et s'appuiera sur la participation directe de Microsotf et d'Hewlett-Packard. L'importante délégation du gouvernement angolais, qui participe à la seconde phase du Sommet des Nations-Unies, le Sommet mondial sur la société de l'information, et est conduite par le premier ministre du Gouvernement angolais, M. Fernando da Piedade Dias dos Santos, a visité aujourd'hui le stand de la compagnie suisse WISeKey SA. WISeKey SA est chargée de la conception, de la mise en place et de la gestion du "Projet de sécurisation de l'Angola", qui, selon le planning, fait partie du "Plan d'action pour une gouvernance électronique", dont l'onjectif est d'aider le pays à franchir une étape décisive vers la société numérique. "L'émergence d'une société de la connaissance va demander de chacun de nous" a déclaré, lors de sa visite, le premier ministre de nouvelles manières de regarder et d'analyser le monde autour de nous et de nouveaux paradigmes de gouvernance. Ceci impliquera de nouveaux modèles et de nouveaux schémas d'interaction entre le gouvernement et les citoyens, ce qui donnera une autre vision et une meilleure efficacité aux contacts des citoyens avec et à la participation des citoyens à la vie sociale, culturelle, éducationnelle, académique, économique et politique du pays. Reflétant l'engagement du gouvernement angolais envers l'établissement d'une société de l'information, différents membres du gouvernement faisaient partie de la délégation angolaise et, parmi eux, le ministre adjoint des Sciences et des Technologies et président de la commission nationale des technologies de l'information, le professeur Pedro Teta. "Le ministère des Sciences et des Technologies", a déclaré le professeur Pedro Teta, ministre adjoint et président de la Commission nationale des technologies de l'information, "continue à mettre en place des politiques qui amèneront l'Angola en première ligne des pays déterminés à établir une société de la connaissance. Nous sommes pleinement conscients", a ajouté le professeur Pedro Teta " que le chemin à parcourir reste long à cause de différents facteurs historiques, mais nous avons la volonté, la vision et, par-dessus tout, le soutien du président de la République, ainsi que la solidarité institutionnelle du Gouvernement tout entier. Bien que nos ressources humaines ne soient pas à la hauteur de nos ambitions, nous avons la volonté politique et nous comptons sur la solidarité internationale pour augmenter nos capacités technologiques et humaines. En conséquence, dans les cinq années qui viennent, l'Angola fera tout pour essayer d'atteindre les niveaux de développement dans le domaine des connaissances et de l'utilisation des TIC qui peuvent nous rapprocher des meilleures pratiques des autres continents.". Carlos Moreira, président de WISeKey, a exprimé son intérêt personnel et l'engagement total de l'équipe qu'il dirige afin que soient mises à la disposition du gouvernement angolais les solutions susceptibles de résoudre les problèmes de sécurisation des communications, de l'identité et de l'identification des citoyens et, d'une manière générale, toutes les solutions qui favoriseront l'émergence d'une société numérique. "Dans des sociétés modernes", a souligné M. Carlos Moreira, "l'existence des technologies ne suffit pas à les transformer en sociétés contemporaines, c.à.d. en sociétés de la connaissance. La grande variété des situations d'insécurité rencontrées dans le monde extérieur et la mobilité de la majorité des citoyens réaffirment le besoin de nouvelles formes de souveraineté: l'identité et l'identification des citoyens, au moyen des médias numériques, sont d'une importance vitale pour renforcer la souveraineté des États et la sécurité du monde." Citation de Frank McCosker, directeur senior des comptes de stratégie internationale de Microsoft Corporation: "La sécurité de l'information et l'extension des flux de travail afin d'y inclure les citoyens et les entreprises sont des composantes clés de l'e-gouvernement. Nous soutenons les efforts de WISeKey pour assurer que des solutions basées sur les technologies de Microsoft mettent le plus possible en valeur les besoins uniques du gouvernement de l'Angola." Citation de Dave Lanning, directeur de gouvernement et défense du secteur public pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique: "HP, qui aide depuis plus de dix ans des gouvernements du monde entier à développer leurs capacités d'e-gouvernance et des aspects de leurs systèmes d'identité nationale, est prête à et sera heureuse de fournir au gouvernement de l'Angola les meilleurs produits et services et le soutien de sa gamme de solutions pour le secteur public, y compris sa solution NIS, une application de bout en bout exhaustive déployée sur la plateforme NET de Microsoft." "Cette solution a été spécialement conçue pour aider les gouvernements à répondre aux conditions changeantes de la sécurité et de l'identification et apporter aux citoyens des documents d'identification améliorés en profondeur, sûrs et intelligents, et ce, de manière économique et flexible." ots Originaltext: WISeKey SA Internet : www.presseportal.ch Contact: WISekey SA Daniel Ybarra Email: daniel@wisekey.ch Tél.: +41/22/929'57'57 Internet: http://www.wisekey.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: