SVGW

Journée mondiale de l'eau 2007 - Pour la préservation d'une qualité irréprochable de l'eau potable

Zurich (ots) - L'eau est la ressource la plus précieuse de l'humanité. La Société suisse de l'industrie du gaz et des eaux plaide pour que sa qualité soit préservée pour les générations d'aujourd'hui et de demain. Tant l'industrie que les consommateurs sont appelés à ménager l'eau potable et à la protéger contre la pollution. La SSIGE et les Services industriels de Bâle (IWB) ont tenu conférence de presse avec plusieurs experts pour lancer aquaeXpert, le nouveau centre de compétence eau dédié à la qualité de l'eau potable. Ce lancement s'est déroulé en avant-propos à la Journée mondiale de l'eau qui aura lieu demain. Il a fourni l'occasion de brosser le tableau de l'eau potable en Suisse, d'inventorier les critères à respecter pour sauvegarder la qualité de l'eau et de commenter la présence de micropolluants dans l'eau potable. Eau potable suisse: une qualité soumise à des impératifs toujours plus sévères En comparaison internationale, la Suisse a une eau potable de très haute qualité. Il faut y voir l'effet de la loi sur les denrées alimentaires et de son cortège d'ordonnances (ordonnance sur l'hygiène, ordonnance sur les substances étrangères et les composants), qui imposent aux distributeurs suisses un autocontrôle très strict. Les conditions d'autocontrôle sont décrites dans la loi et explicitées dans plusieurs directives internes à la branche. L'autocontrôle des distributeurs d'eau doit répondre à des exigences de plus en plus nombreuses. Cette évolution se traduit notamment par de nouveaux progrès scientifiques, par exemple en matière de procédés de traitement et de production. Face à ces exigences, les distributeurs doivent développer leurs compétences et investir toujours davantage dans les technologies les plus récentes. Gardiens de la qualité de l'eau, ils doivent relever ces nouveaux défis. Spécialisation des compétences et collaboration avec la recherche La branche de l'eau potable a un immense savoir-faire. Mais par manque de coordination, les distributeurs d'eau n'y accèdent pas facilement. Pour y remédier, les Laboratoires Eau et la SSIGE ont créé le centre de compétence eau aquaeXpert. Ce réseau ambitionne d'être le pôle de compétence incontournable pour tout ce qui touche à la qualité de l'eau potable. Il a conclu des alliances stratégiques avec plusieurs instituts de recherche renommés, tel l'Eawag (Institut EPF de recherche sur l'eau), ce qui lui permettra de saisir plus rapidement les problèmes de qualité et de réagir par des mesures appropriées. Le rapprochement des chercheurs et des praticiens permettra aussi d'améliorer les échanges et de développer durablement le savoir-faire technique et scientifique de la branche de l'eau. Le centre de compétence eau aquaeXpert (www.aquaexpert.ch) dispose d'une plate-forme web qui permet aux spécialistes d'accéder à toute la gamme des prestations aquaeXpert. Cette plate-forme web est également un guichet de renseignement à la disposition des autorités, des médias, des décideurs et du public souhaitant se renseigner sur un problème en relation avec l'eau potable. Eau potable et micropolluants: des traces très faibles L'eau potable représente la plus petite source de substances indésirables dans toute l'alimentation, mais sa qualité doit être néanmoins irréprochable car, contrairement aux autres denrées alimentaires, les consommateurs n'ont souvent pas d'autre alternative. Les distributeurs s'investissent toujours plus dans la protection des ressources et dans leur rôle de gardiens de la qualité de l'eau potable. Les traces de substances indésirables ingérées avec l'eau potable sont nettement moins importantes que les traces naturelles ou artificielles (p. ex. suite à la cuisson ou au rôtissage) dans d'autres aliments. Communication des données de qualité IWB a développé un nouveau standard pour présenter au public les paramètres de qualité de l'eau potable (valeurs limites et valeurs de tolérance, limites de détection et valeurs cibles). Ces données sont présentées sous forme de brochure, mais peuvent aussi être consultées in extenso sur le site www.baslerwasser.ch ou demandées par téléphone auprès d'IWB. Le nouveau graphisme permet de mieux comprendre l'ordre de grandeur des traces de substances dans l'eau potable par rapport au quotidien. Dossier de presse complet http://www.svgw.ch/francais/pages/AKMn_Pn.htm ots Originaltext: SSIGE Internet: www.presseportal.ch Contact: Paul Sicher ou Ariane Denogent-Gautschi Service de communication SSIGE Grütlistrasse 44 case postale 2110 8027 Zurich Tél.: +41/44/288'33'33 E-Mail: p.sicher@svgw.ch a.denogent@svgw.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: