scienceindustries

SGCI - Formation et recherche en Suisse: Facteurs contribuant à l'innovation et à la croissance

    Zurich (ots) - Lors de sa conférence de presse à Berne, SGCI Chemie Pharma Schweiz, l'association faîtière de l'industrie chimique et pharmaceutique suisse, a demandé qu'aucun effort ne soit négligé en vue d'axer systématiquement la politique de la formation et de la recherche en Suisse sur les prestations de pointe, à tous les niveaux et dans tous les domaines. Entourée de personnalités du monde scientifique, SGCI Chemie Pharma Schweiz a présenté sa prise de position "Innovation scientifique et technique : la clé de la croissance", où elle montre comment la Suisse peut surmonter ses faiblesses actuelles en matière de croissance et maintenir sa position de leader dans l'innovation.

    SGCI Chemie Pharma Schweiz demande concrètement à l'Etat d'axer davantage sa politique de formation et de recherche sur les prestations de pointe, dans tous les domaines et à tous les niveaux. A cette fin, elle préconise une modification fondamentale du financement des hautes écoles. Pour elle, les ressources de la Confédération et des cantons doivent être mises dans un fonds commun dont les ressources ne seront distribuées qu'aux écoles supérieures, instituts et départements qui se distinguent par des prestations de premier plan en comparaison internationale. La priorité doit être accordée à la recherche fondamentale à long terme dans les domaines des sciences naturelles.

    Afin de favoriser la capacité d'innovation des entreprises, SGCI Chemie Pharma Schweiz appelle de ses voeux une protection des brevets compétitive à l'échelle internationale et couvrant  tous les domaines technologiques, ainsi que des procédures assurant aux produits novateurs un accès rapide au marché. La révision en cours de la loi sur les brevets mérite en soi d'être saluée, mais elle n'est pas satisfaisante en l'état, car elle défend moins bien les découvertes biotechnologiques que les inventions des autres domaines techniques. La solution proposée ferait tomber le niveau de protection en Suisse au-dessous de celui que garantit l'Union européenne. A l'avenir, les instances officielles chargées d'autoriser les nouveaux produits doivent déployer encore plus d'efforts pour faire en sorte que leurs procédés soient transparents, financièrement supportables, de haute qualité et rapides.

    Cette position est disponible sur le site internet www.sgci.ch en français, en allemand et en anglais.

ots Originaltext: SGCI Chemie Pharma Schweiz
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
SGCI Chemie Pharma Schweiz
Société Suisse des Industries Chimiques
Internet: www.sgci.ch
E-Mail:    beat.moser@sgci.ch
Tél.         +41/1/368'17'11



Plus de communiques: scienceindustries

Ces informations peuvent également vous intéresser: