vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz

Prise de position de la vips au sujet de la conférence de presse de santésuisse du 19.03.2009

La tactique du rideau de fumée de santésuisse

    Zoug (ots) - A l'occasion de sa conférence de presse de ce jour, santésuisse et ses alliés politiques ont réclamé des mesures en faveur d'une réduction des prix des médicaments, adressant ainsi des ultimatums au Département fédéral de l'intérieur (DFI) quant à la révision des ordonnances relatives à la Loi fédérale sur l'assurance-maladie. La vips, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse et plus grande association pharmaceutique avec plus de 70% du marché, considère ce procédé comme une manoeuvre de diversion tactique de la part des assureurs maladie. Leur offensive vise manifestement à brouiller les cartes en ce qui concerne leurs problèmes, actuels et à venir, de financement et de réserves.

    La vips soutient pour sa part les adaptations souhaitées par le Parlement relatives aux ordonnances sur la Loi fédérale sur l'assurance-maladie, qui prévoient que les prix des médicaments seront à l'avenir contrôlés tous les trois ans, et lors d'un élargissement de leurs indications comme c'est le cas aujourd'hui. Le panier actuel de pays servant à comparer les prix suisses à ceux de l'étranger doit également faire l'objet d'un examen.

    Chiffres erronés avancés par santésuisse

    Une nouvelle fois, santésuisse justifie ses demandes au moyen de chiffres erronés. En effet, après les deux dernières vagues de réduction des prix intervenues l'an passé et cette année, les prix des médicaments en Suisse sont égaux, voire inférieurs, à ceux des pays comparables. Aussi bien les nouveaux médicaments anticancéreux que ceux traitant les maladies auto-immunes sont habituellement intégrés dans l'assurance-maladie suisse de base à un prix inférieur à celui de l'étranger. Quant aux prix des vaccins, ils sont en moyenne 30% moins élevés en Suisse que dans le reste de l'Europe. Au regard de ces éléments, l'exigence de nouvelles mesures formulée par santésuisse est dénuée de fondement.

    La démarche de santésuisse - discriminatoire et discutable au plan législatif - donne à penser qu'elle cherche à couvrir d'un rideau de fumée les problèmes rencontrés par les assureurs maladie. Au nombre de ceux-ci figure la hausse faramineuse de leurs coûts de gestion, dont la répartition entre assurance de base obligatoire et assurances complémentaires privées est loin d'être transparente. Le manque de prescriptions relatives aux placements pour les caisses-maladie a occasionné des pertes se chiffrant en millions à la charge des assurés. Nous ne nous expliquons pas non plus pourquoi les assureurs maladie ont renoncé au recouvrement légal des rabais octroyés sur les médicaments, notamment sur les génériques, et qui auraient permis de soulager les payeurs de primes.

ots Originaltext: vips - Association des entreprises
                            pharmaceutiques en Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Walter P. Hölzle, Directeur
Tél.:        +41/41/727'67'80
Mobile:    +41/79/340'38'69
E-Mail:    info@vips.ch
Internet: www.vips.ch



Plus de communiques: vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: