Schweiz. Zentralverein für das Blindenwesen SZB

Les personnes aveugles résistent

Marche vers Berne: Les chiens d'aveugles s'insurgent. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Union centrale suisse pour le bien des aveugles UCBA".

    St.Gallen/Lausanne (ots) -

    - Indication: Des images peuvent être téléchargées sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100004228 -

    Les détenteurs de chiens-guides, ainsi que les organisations actives dans la défense de leurs intérêts, se sont réunis  lundi devant le palais fédéral à Berne. Le but était de déposer une pétition contre la décision prise par l'OFAS de réduire de 190.- à 110.-  la prise en charge des frais de nourriture et de vétérinaire pour les chiens-guides. Une nouvelle calculation de ce forfait est exigée.

    Près de 9000 signatures ont été récoltées par les détenteurs de chiens-guides pour contester cette décision de l'OFAS. Peter Diriwächter, l'initiateur de cette pétition, était le premier étonné de l'énorme écho rencontré lors de cette campagne. «Nous avons récolté ces signatures en un délai extrêmement court. Maintenant, nous espérons que l'OFAS se repenche sur ses calculs». L'Union centrale suisse pour le bien des aveugles UCBA et la Fédération suisse des aveugles et malvoyants FSA soutiennent activement les personnes concernées dans cette action.

    Questions à l'OFAS

    Parallèlement, la Conseillère nationale Silvia Schenker a soumis au Conseil national une interpellation contenant plusieurs questions destinées à l'OFAS. Par exemple, sur quels critères l'OFAS s'est-il basé pour calculer ce nouveau forfait? Elle souligne également le principe fondamental de la Constitution fédérale qui mesure la force du peuple sur le bien-être des faibles et qui dans ce cas n'est pas respecté. Au vu de ce qui précède, un dialogue continu entre les personnes concernées, l'administration publique et les autorités est indispensable.

    Une décision fatale

    Matthias Bütikofer, directeur de l'UCBA, organisation faîtière du handicap de la vue, a qualifié cette décision du 1er avril 2010 de l'OFAS d'arbitraire et de mesquine. Elle épargne sur le dos des plus faibles. Il est de plus scandaleux que les personnes concernées l'aient appris dans les médias. Urs Kaiser de la FSA à Berne exige une nouvelle calculation des coûts sous la supervision des organisations du domaine du handicap de la vue. Un chien-guide s'avère être une aide à la mobilité et à l'autonomie très importante pour les personnes handicapées de la vue. Des soins de qualité sont indispensables.

    La résistance des personnes aveugles

    La résistance des détenteurs de chiens-guides contre cette démarche de l'OFAS était prévisible. Selon le postulat de la compensation des handicaps, les frais supplémentaires liés au handicap - et qui dans ce cas sont à la charge des détenteurs de chiens-guides - doivent être remboursés. Cette pétition est l'incarnation de leur profond mécontentement.

ots Originaltext: Union centrale suisse pour le bien des aveugles
UCBA
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Union centrale suisse pour le bien des aveugles UCBA
Matthias Bütikofer, directeur
Tél.:    +41/76/560'09'43
E-Mail: buetikofer@szb.ch



Plus de communiques: Schweiz. Zentralverein für das Blindenwesen SZB

Ces informations peuvent également vous intéresser: