VSG / ASIG

Bon résultat du gaz naturel malgré la douceur des températures

    Zurich (ots) - En recul de 2,8% par rapport à l'année précédente en raison de la clémence des températures, la consommation de gaz naturel a atteint près de 35 milliards de kilowattheures (kWh) en 2006. Le gaz naturel ne cesse de gagner du terrain, sur le front des combustibles comme sur celui des carburants, car il ménage l'environnement et ne produit pas de particules fines. Il aurait fallu quelque 150'000 transports de camions-citernes pour livrer la même quantité d'énergie sous forme de mazout.

    La consommation a atteint 34,907 milliards de kWh en 2006, contre 35,961 milliards en 2005, soit un recul des ventes de 2,8%. Pourtant, cet agent énergétique respectueux de l'environnement qu'est le gaz naturel continue de gagner des parts de marché, dans le secteur des ménages comme dans le secteur industriel. Ce qui explique que les températures moyennes élevées n'ont eu que peu d'incidence sur les ventes de l'année écoulée. Le nombre de degrés-jours de chauffage a fortement baissé en 2006, pour s'inscrire à 3247, en recul de 7,7% par rapport à 2005.

    L'élargissement de la clientèle atténue l'impact de la douceur des températures

    Plusieurs distributeurs locaux ont poursuivi l'extension de leur réseau et raccordé de nouvelles zones. Aujourd'hui, 68% de la population suisse vit dans des communes alimentées en gaz naturel. Le système de transport est enterré, ce qui permet d'assurer un approvisionnement sûr et constant de la clientèle suisse qui utilise le gaz naturel pour produire de l'énergie thermique ou de la chaleur industrielle, cela sans peser sur l'environnement ni aggraver les problèmes liés aux transports terrestres.

    Les ventes de gaz naturel et de biogaz carburants ont aussi augmenté, gagnant 45% par rapport à 2005. Elles correspondent à 5,14 millions de litres d'essence. Après la décision du Parlement d'alléger la fiscalité sur le gaz naturel carburant et d'exonérer totalement le biogaz (neutre en termes de CO2) distribué via le réseau de gaz naturel, ces carburants seront bientôt 30% moins chers que l'essence dans toute la Suisse.

    Réduire la pollution et les émissions de CO2 grâce au gaz naturel

    Le gaz naturel ne produit pas de particules fines et émet beaucoup moins d'oxydes d'azote (précurseur de la formation d'ozone) que le mazout et le diesel. Utilisé en tant que carburant, il réduit même les émissions polluantes de 60 à 95% par rapport à l'essence et au diesel. Le gaz naturel apporte une contribution importante à la réalisation des objectifs arrêtés par la Suisse en matière de protection du climat et de l'environnement. Elle s'est engagée à réduire, d'ici à 2010, le niveau de pollution, en particulier, celui des émissions de CO2 provoquées par la consommation d'énergie, de 10% par rapport au niveau de 1990 (= 42,9 millions de tonnes). Une étude de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV, anciennement OFEFP) montre clairement que le recours au gaz naturel pour le chauffage permettrait de réduire la charge environnementale d'un facteur allant jusqu'à 50%.

    Le gros des importations de gaz naturel provient d'Allemagne (plus de 60%), le reste des Pays-Bas, de France et d'Italie. La part du gaz naturel russe au total des livraisons des pays européens en Suisse est comprise entre 15 et 20%. L'approvisionnement de la Suisse en gaz naturel n'a jamais été déstabilisé ou menacé, grâce à un portefeuille de fournisseurs géographiquement très diversifié. Il s'appuie dans la plupart des cas sur des contrats de livraison à long terme passés avec des partenaires fiables en Europe occidentale. La Suisse n'a pas de relation directe avec la Russie pour la livraison de gaz naturel.

    Remarques:

    35 milliards de kilowattheures (kWh) correspondent à 35'000 gigawattheures (GWh). 1 kWh de gaz naturel correspond à 0,1009 litre de mazout EL, camions-citernes d'une contenance de 24'000 litres Les chiffres des ventes de gaz naturel sont fondés sur les relevés de l'Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG)

ots Originaltext: ASIG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Daniel Bächtold
porte-parole de l'ASIG
Tel.:    +41/44/288'32'62
E-Mail: baechtold@erdgas.ch

Olivier Matile
porte-parole pour la Suisse romande
Tel.:    +41/21/310'06'34
E-Mail: matile@gaz-naturel.ch



Plus de communiques: VSG / ASIG

Ces informations peuvent également vous intéresser: