Agroscope RAC Changins

RAC: RAC: Agriculture de montagne: la double contribution des vaches d’Hérens

(ots) - Agriculture de montagne : la double contribution des vaches d’Hérens Allier production de viande bovine et entretien du paysage en montagne : c’est le double objectif d’un projet pionnier en Suisse, qui se poursuit sur le domaine expérimental de La Frêtaz, à Bullet (VD), avec la collaboration active d’un troupeau de vaches allaitantes de la race d’Hérens. Le but ultime de ce projet baptisé « Pasto » est de pouvoir proposer aux exploitants des régions de montagne une alternative durable et rentable à la production laitière. Le projet Pasto, qui durera jusqu’en 2007, est le fruit d’une longue tradition de collaboration entre les spécialistes de la production fourragère d’Agroscope RAC Changins et ceux de la production animale d’Agroscope Liebefeld-Posieux. Cette collaboration est réglée par une convention datant de 1994, dont la version actualisée sera signée lundi 2 mai par les directeurs des deux stations fédérales de recherche. De la production laitière à la production de viande La mise en place de ce projet pilote a nécessité la reconversion du domaine expérimental de La Frêtaz et la transformation de ses bâtiments, qui seront inaugurés lundi 2 mai également. Les 18 vaches laitières ont été remplacées au printemps 2004 par une trentaine de génisses portantes de la race d’Hérens, futures vaches allaitantes, qui ont donné naissance à leurs veaux l’hiver passé. Autre changement significatif : le troupeau est désormais détenu en stabulation libre… Pour autant les vaches n’ont pas été écornées. Un pari de taille, alors que la race d’Hérens est réputée pour son caractère belliqueux ! Mais les choses se passent plutôt bien, les bovins respectant une certaine hiérarchie. A noter que l’appui de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) a été déterminant pour permettre l’adaptation rapide des bâtiments de La Frêtaz aux exigences du nouveau projet. Le choix d’une race indigène Pourquoi avoir choisi des vaches de la race d’Hérens ? Parce qu’elles ont de bonnes aptitudes pour la production de viande, un lien fort au terroir (idéal pour une production à forte valeur ajoutée), parce que c’est une race indigène montagnarde dont la population est assez faible, et enfin parce qu’elle supporte des conditions de vie difficiles. Le projet Pasto vise deux objectifs principaux: d’une part produire de la viande de boeuf de haute qualité, d’autre part entretenir le paysage de montagne et remplir ainsi une partie du mandat constitutionnel donné à l’agriculture. Le premier objectif se concrétisera en été 2005, lorsque les premiers animaux seront abattus à l’âge de 10 mois. Les autres animaux (système extensif) seront abattus à 20-24 mois, après deux saisons de pâture. Lutter contre l’embuissonnement des alpages en Valais Pour atteindre le second objectif, quelque 18 vaches accompagnées de leurs veaux quitteront La Frêtaz au mois de juin pour aller estiver en Valais, dans le val d’Entremont, sur l’alpage de Larzey. Celui-ci fait partie des pâturages exposés à un reboisement rapide, conséquence directe de la diminution du nombre de bovins en montagne. En estivant sur l’alpage de Larzey, les vaches contribueront à maintenir un paysage ouvert, qui est le souhait du plus grand nombre. Renseignements : Agroscope RAC Changins Station fédérale de recherches agronomiques, CP 1012, 1260 Nyon 1 www.racchangins.ch E-mail: bernard.jeangros@rac.admin.ch, tél. 022 363 47 38 Agroscope Liebefeld-Posieux Station fédérale de recherches en production animale et laitière (ALP), 1725 Posieux www.alp.admin.ch E-mail: andre.chassot@alp.admin.ch, tél. 026 407 72 79

Ces informations peuvent également vous intéresser: