VSE / AES

Assemblée générale de l'AES à Viège: «Identifier les transformations radicales - et contribuer activement au changement»

Aarau (ots) - _ Lors de la 128 e Assemblée générale de l'Association des entreprises électriques suisses (AES), au Kultur- und Kongresszentrum La Poste à Viège, Michael Wider a été élu Président de l'AES. Ce juriste de 55 ans (Master in Law/Master in Business Administration), diplômé du Stanford Executive Program, travaille depuis 30 ans dans la branche de l'énergie, ayant occupé différentes fonctions tout au long de la chaîne de création de valeur. Actuellement, il est membre de la direction d'Alpiq et Head Generation dans cette entreprise.

_ Le Président de l'AES Kurt Rohrbach a quitté ses fonctions après neuf ans, en raison de la limitation de la durée des mandats. Dans son discours d'adieu, il a souligné le rôle clé que joue pour la Suisse la digitalisation. Se référant à la Stratégie énergétique 2050 (SE 2050), le président sortant a insisté sur la position de l'AES en faveur du Oui, la SE 2050 étant un compromis longuement mûri et solidement étayé.

_ À Viège, l'AES a également mis l'accent sur la formation professionnelle, soulignant combien il est important de disposer de personnel compétent pour assurer l'avenir énergétique suisse. L'Association a rendu hommage aux meilleurs diplômés de la formation professionnelle initiale d'électricien/ne de réseau CFC, de l'examen professionnel de spécialiste de réseau ainsi qu'aux premiers conseillers en énergie et en efficacité énergétique (CEE).

Dans son discours d'ouverture, le Président de l'AES Kurt Rohrbach a cité le large éventail thématique que l'Association des entreprises électriques suisses doit prendre en compte. Selon lui, il faut suivre tout autant les évolutions mondiales que les bouleversements qui surviennent dans le paysage électrique suisse, de plus en plus complexe. Des sujets tels que l'ouverture du marché et l'accord sur l'électricité sont certes largement traités; mais les technologies intelligentes seraient en mesure d'abolir les frontières établies. «Nous devons contribuer activement à façonner ce changement numérique et participer nous-mêmes aux innovations. Je n'exclus pas que nous nous soyons subitement confrontés à l'idée que ladite ouverture du marché est de facto depuis longtemps une réalité», selon Kurt Rohrbach.

Stratégie énergétique 2050: un compromis longuement mûri, sans alternative

Dans son exposé, Kurt Rohrbach a appuyé le fait qu'il n'existait pas d'alternative à la Stratégie énergétique 2050 pour la Suisse. Un éventuel non lors la votation signifierait donc un «retour à des débats de fond que nous n'avons pas le temps de mener». Bien sûr, de nombreuses questions ne seraient toujours pas clarifiées même après l'acceptation de la stratégie. Concrètement, les thèmes de l'auto-approvisionnement, de la sécurité d'approvisionnement, des tarifs de l'électricité, du stockage du courant électrique et du développement des réseaux devront être approfondis. «On ignore encore quelles mesures incitatives doivent permettre d'atteindre finalement les objectifs en matière d'efficacité», a déclaré Kurt Rohrbach. Mais dans l'ensemble, la Stratégie énergétique doit être accueillie favorablement. «Après trois années d'âpres discussions, nous sommes finalement parvenus à des compromis qui ont été acceptés par le Parlement. Cette situation crée pour le moins une certaine sécurité d'investissement.»

Rétrospective de l'année: politique énergétique, partenariats, nouveaux métiers et «big data»

Le Directeur de l'AES Michael Frank a placé son discours sous la devise «Être présent à de nombreux endroits». L'Association oeuvre «afin qu'on ne ferme pas le robinet de l'hydraulique, la principale ressource de notre production d'électricité». Dans ce contexte, il faudrait aussi «discuter du degré d'auto-approvisionnement nécessaire afin de pouvoir continuer à affirmer que nous disposons d'un système énergétique sûr, abordable et durable», a déclaré Michael Frank. «À long terme, la Suisse ne devrait pas accroître sa dépendance aux importations. Il est donc d'autant plus important de garantir la capacité d'investissement dans la production d'électricité indigène renouvelable et dans les projets de réseau.»

Avec son projet «Univers énergétiques», l'AES a, selon le Directeur de l'AES, «l'audace», de regarder vers l'avenir énergétique, encore inconnu. Et l'intérêt pratique de ce projet n'est pas non plus à nier. «Un premier rapport sur les Univers énergétiques a été soumis au Comité. Des partenariats avec les hautes écoles ont été conclus - et des modèles d'affaires concrets suivront.»

Personnel qualifié: distinction des meilleurs diplômés

Le personnel qualifié bien formé et motivé de la branche électrique renforce le site économique Suisse et garantit la sécurité d'approvisionnement en électricité. La branche électrique assume également sa responsabilité dans ce domaine, en donnant une orientation précise en matière de formation initiale et continue, à travers le profil professionnel d'électricien/ne de réseau CFC mais aussi des formations telles que celle de «Conseiller/ère en énergie et en efficacité énergétique avec diplôme fédéral».

Pour souligner l'importance accordée à la formation professionnelle et continue au sein de l'Association, l'AES a une nouvelle fois rendu hommage aux meilleurs diplômés des douze derniers mois. Pour la formation professionnelle initiale d'électricien de réseau, il s'agit de Nick Spitzhofer (EKZ), pour l'examen professionnel de spécialiste de réseau avec brevet fédéral, de Tom Held (Arnold AG), et enfin, pour la formation de Conseiller en énergie et en efficacité énergétique, de Jürg Blattner (elobla), Erich Schwegler (Hefti.Hess.Martignoni), Patrick Weber (Elektra) et Dominique Urech (Thomas Lüem Partner AG).

Élections au Comité

Le Président Kurt Rohrbach, Kurt Bobst (Repower), Felix R. Graf (CKW) et Christian Plüss (Alpiq Suisse SA) ont démissionné du Comité. Ont été nouvellement élus le Président Michael Wider (Alpiq), Urs Meister (Responsable Gestion stratégique de la régulation, BKW) en tant que représentant du groupement regioGrid, et Felix Vontobel (CEO adjoint / Responsable Fourniture de services, Repower) en tant que représentant du groupement Sans appartenance.

Association des entreprises électriques suisses AES

L'AES est l'association faîtière de la branche suisse de l'électricité. Outre son siège d'Aarau, elle possède une succursale à Lausanne et un bureau à Berne. Elle est également présente au Tessin, par le biais de l'étroite collaboration qu'elle mène avec l'association régionale ESI. Fondée en 1895, l'AES compte aujourd'hui 42 collaborateurs. Elle est forte de 430 membres, dont 366 entreprises membres de la branche, employant quelque 24 000 personnes. Présentes tout au long de la chaîne de création de valeur (production, négoce, transport, distribution et exploitation), celles-ci assurent de facto l'intégralité de l'approvisionnement en courant de la Suisse et de la Principauté de Liechtenstein.

Contact:

Céline Reymond, Porte-parole
Tél. +41 21 310 30 23 ou +41 79 412 97 23,
celine.reymond@electricite.ch



Plus de communiques: VSE / AES

Ces informations peuvent également vous intéresser: