Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Or de la Banque nationale Le Conseil fédéral bafoue la volonté populaire

      Berne (ots) - En décidant, sans base constitutionnelle ni légale,
de répartir les réserves d’or superflues de la Banque nationale à la
Confédération et aux cantons, le Conseil fédéral bafoue la volonté
populaire. À plusieurs reprises en effet, les Suissesses et les
Suisses ont dit, lors de votations populaire ou de sondages, que ces
réserves d’or devaient, parce qu’elles sont la fortune du peuple,
revenir à ce dernier. Et pour une majorité de la population, l’AVS,
une assurance à proprement parler populaire, en représente le juste
destinataire.

    En distribuant une partie de cet or aux cantons, le Conseil fédéral adopte une stratégie dangereuse. Il veut en procédant de la sorte, que sa deuxième réforme, contestée, de l’imposition des entreprises soit mieux acceptée par les cantons. Cette réforme offre en effet des millions de francs de cadeaux fiscaux aux actionnaires, tandis qu’elle occasionnera des pertes fiscales tant pour la Confédération que pour les cantons. L’or de la Banque nationale devrait alors compenser ces pertes ; cela, sur le dos de la majorité de la population.

    Pietro Cavadini (079 353 01 56), responsable du Service de l’information à l’USS, se tient à votre disposition pour de plus amples informations.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: