comparis.ch AG

Pour la Saint-Valentin, comparis.ch présente le comparatif des amoureux
Une facture salée à la place du grand amour

    Zurich (ots) - A la Saint-Valentin, les premiers émois du printemps arrivent et avec eux la soif d'amour de nombreux cœurs solitaires. Le commerce des cœurs à prendre est en plein boom. A côté des entremetteurs classiques, des opérateurs téléphoniques, la presse écrite, des sites internet ainsi que d'autres prestataires proposant des plates-formes pour chatter et flirter se positionnent sur le marché. Pour ceux qui cherchent l'âme sœur, il est de plus en plus difficile de s'y retrouver dans le maquis des offres. La personne à la recherche du grand amour ne lisant pas les petits caractères peut, dans certains cas, avoir de ruineuses  surprises. Le site internet comparatif, comparis.ch,  a examiné à la loupe les services de chat et de flirt des différents prestataires et les a évalués. Pour la Saint-Valentin, vous trouverez le comparatif du chat et du flirt, ainsi que de précieux conseils, sur le site de comparis.ch.

    Vendredi, pour la Saint-Valentin, quand on offrira des fleurs en gage d'amour, d'innombrables célibataires soupireront après le grand amour. Le commerce des cœurs à prendre est en plein boom. A côté des entremetteurs classiques, des opérateurs téléphoniques, la presse écrite, des sites internet ainsi que d'autres prestataires proposant des plates-formes pour chatter et flirter se positionnent sur le marché. Les possibilités pour nouer le contact sont de plusieurs sortes  : annonces sur internet, SMS ou numéro surtaxé en 0900. Il y existe aussi d'innombrables chatrooms sur internet ou par SMS où de véritables soirées pour flirter ou des rencontres pour célibataires sont proposées. Pour les cœurs à la recherche de l'âme sœur, il est difficile de s'y retrouver dans le maquis des offres et de reconnaître les dangers entraînés par certaines offres. Le site comparatif sur internet, comparis.ch, a examiné à la loupe et évalué les différents services.  

    Chatter par SMS pour plus de 5'000 francs par mois

    En vertu des dispositions légales, le prix d'un appel vers un numéro payant ou celui de l'envoi d'un SMS payant doit accompagner le numéro d'appel. Souvent, ces informations ne figurent toutefois qu'en tous petits caractères. Sont ainsi particulièrement dangereux les chats par SMS avec réponses par SMS payantes. Il n'est pas rare de voir leurs prix tourner autour des 3 CHF par SMS. Swisscom Mobile a déjà décidé d'augmenter le prix maximum du SMS ; ce sera 5  CHF maintenant. Légalement, il n'existe aucun plafond. comparis.ch connaît un cas particulièrement probant : en janvier, Patrice Dupond (nom d'emprunt) a été avisé par son employeur qu'en novembre, il avait  téléphoné pour 3'000 CHF avec son mobile du travail et pour plus de 6'000 CHF en décembre. En temps normal, sa facture oscille entre 300 et 400 CHF par mois. Il est d'abord resté sans voix, puis s'est rappelé qu'il avait répondu à une annonce de chat par SMS. Il n'avait pas vu que, non seulement chaque SMS envoyé, mais aussi chaque SMS reçu, était facturé 1.90 CHF. comparis.ch sait par d'autres personnes que des utilisateurs d'un certain service de flirt par SMS ont été bombardés de SMS, jusqu'à 40 par minute. Et ceci à 3 CHF le SMS. En règle générale, Swisscom prévient les particuliers lorsque leur facture de téléphone mensuelle augmente massivement, mais là, s'agissant d'un abonnement professionnel, Patrice Dupond n'a pas été prévenu parce que Swisscom ne le fait pas avec les sociétés.     Les opérateurs téléphoniques gagnent beaucoup d'argent avec

    D'un côté, les opérateurs téléphoniques ont un intérêt à collaborer avec les entremetteurs parce qu'ils gagnent beaucoup d'argent avec : 15 % minimum du prix de la minute avec les numéros surtaxés et c'est souvent plus de la moitié du prix qui tombe dans leur escarcelle avec les chats par SMS. D'un autre côté, il est aussi difficile pour les opérateurs téléphoniques, en raison du vide juridique, de conserver une vue d'ensemble sur un marché sans cesse mouvant et de reconnaître les brebis galeuses parmi les prestataires. Pour l'instant, des propositions pour améliorer la situation ont été annoncées. D'ici à ce qu'elles entrent en vigueur, le groupe de travail des opérateurs téléphoniques (Telecom Data Services: Tedas) pour la protection des consommateurs n'a pas conclu d'arrangements fermes pour limiter le prix maximum par appel ou par SMS, et par prestataire.

    comparis.ch vous conseille

    La prudence est de mise avec les services par SMS ou les numéros en 0900 n'indiquant pas clairement leurs prix. Les premières minutes peuvent vite chiffrer avec des frais de connexion importants ou des prix par minute élevés. Les nombreux chats sur internet, gratuits, sont sans risques ou alors il est recommandé de passer une annonce sur un service internet gratuit. Sur le site de comparis.ch, vous trouverez de plus amples informations et un comparatif des différentes offres avec des conseils, juste pour la Saint-Valentin. Le forum télécom est ouvert aux internautes souhaitant échanger leurs expériences.

ots Originaltext: Comparis SA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Alain Girardbille
Corporate Communications
Stampfenbachstr.48
8006 Zürich
Tél.          +41/1/360'52'80
Fax            +41/1/360'52'72
E-mail :    info@comparis.ch
Internet : www.comparis.ch
[ 008 ]



Plus de communiques: comparis.ch AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: