Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Projets de transfert de technologie approuvés

    Bern (ots) - Des impulsions pour l'économie

    Le Fonds national suisse a donné le feu vert à 28 projets supplémentaires de transfert de technologie réalisés dans les Pôles de recherche nationaux (PRN). Ces projets devraient, à court et moyen termes, donner des impulsions à l'économie. Ils seront financés dans le cadre des mesures de stabilisation conjoncturelle de la Confédération. En tout, un investissement de l'ordre de 25 millions de francs sera débloqué pour le développement de nouvelles technologies.

    Dans le cadre des mesures de stabilisation de l'économie, le Parlement a attribué au Fonds national suisse (FNS) 10 millions de francs pour renforcer le transfert de savoir et de technologie dans les Pôles de recherche nationaux. Outre la recherche de pointe, les PRN veillent en effet à ce que les résultats issus de la recherche fondamentale puissent déboucher sur des applications. De nombreux PRN peuvent d'ailleurs, aujourd'hui, se targuer d'importants succès au niveau du transfert de savoir et de technologie (voir  encadré).

    Des projets au fort potentiel d'application Les nouveaux moyens alloués cette année par la Confédération vont profiter à 28 projets supplémentaires de transfert de technologie des PRN; leurs résultats de recherche ont un potentiel de mise en application particulièrement élevé à court et moyen termes. Dans la plupart des projets, il s'agit de poursuivre le développement d'appareils, de systèmes ou de méthodes se situant à l'interface entre recherche fondamentale et application pratique. Dans ce domaine, de bonnes idées menacent parfois de s'enliser: si, du point de vue de la recherche, celles-ci ne constituent plus un défi, elles sont, pour l'économie, encore loin de pouvoir être appliquées. C'est ici que les projets de transfert de technologie des PRN entrent en jeu. Il s'agit par exemple:

    - de poursuivre le développement d'un système de planification et de navigation chirurgicales pour les interventions à la tête;

    - d'optimiser des capteurs sans fil à faible consommation énergétique à même de mesurer des paramètres environnementaux dans des lieux inaccessibles comme la haute montagne;

    - d'élaborer une méthode de marquage des cellules souches cancéreuses pour la recherche, le diagnostic et la thérapie.

    Recherche et partenaires Afin de mettre rapidement les résultats de ces projets à la disposition d'utilisateurs potentiels de l'économie, un ou plusieurs partenaires de l'industrie - jeunes start-up ou entreprises établies - sont intégrés dans tous les projets. Ces entreprises sont actives dans les domaines de la technique médicale, de l'industrie des machines, de l'optique, des nanotechnologies, de la biotechnologie, des technologies de l'information et de la communication ainsi que de l'industrie pharmaceutique. Au total, les partenaires industriels investissent dans les projets une somme semblable à celle de la Confédération (10 millions). 5 millions de francs sont aussi apportés par les hautes écoles participantes sous forme de prise en charge des frais de personnel. En tout, 25 millions de francs seront ainsi investis dans le développement de nouvelles technologies. Ces projets de transfert de technologie,  nouvellement approuvés, débuteront le 1er octobre 2009.  Les premiers résultats intermédiaires sont attendus au bout d'un an et les résultats finaux dans deux ans.

    Huit ans de Pôles de recherche nationaux Les premiers Pôles de recherche nationaux (PRN) ont commencé en 2001. Depuis, les PRN ont débouché sur 580 coopérations avec des entreprises et ont créé 46 sociétés start-up. Les PRN laissent aussi leur empreinte dans le paysage scientifique. Lors de leur réattribution, 47 chaires déjà présentes dans les hautes écoles ont été orientées sur le domaine de recherche d'un PRN et 65 nouvelles créées grâce aux PRN. Quelque 10 000 publications scientifiques sont à ce jour issues des PRN. De plus amples informations sur les PRN sont disponibles sur Internet: www.nccr.ch.

    Le texte de ce communiqué de presse peut être consulté sur la page Internet du Fonds national suisse: www.fns.ch > Médias> Communiqués de presse

Contact: Urs Christ Division Recherche orientée Fonds national suisse Tél. +41 31 308 23 50 e-mail: uchrist@snf.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: