economiesuisse

economiesuisse - Signal important pour la place économique suisse
À propos du rejet de l'initiative relative à l'impôt sur les successions

Zürich (ots) - Le peuple suisse ne veut pas d'un nouvel impôt sur les successions au niveau fédéral. Il a refusé nettement, dans les urnes, l'initiative y relative. economiesuisse s'en félicite. Les Suisses s'expriment ainsi en faveur de PME fortes et de transmissions d'entreprise sûres.

Les citoyens ne se sont pas laissé tromper par l'écran de fumée d'une contribution en faveur de l'AVS. Ils ont refusé nettement le nouvel impôt fédéral sur les successions proposé. « Les citoyens ont vu que l'initiative comportait de nombreux défauts de conception, qu'elle aurait alourdi la charge fiscale et augmenté l'insécurité juridique pour les entreprises familiales » a déclaré Monika Rühl, présidente de la direction d'economiesuisse. L'imposition rétroactive des donations depuis 2012, les inconnues liées aux franchises et aux réductions de taux pour les petites et moyennes entreprises familiales, ainsi que l'obligation faite aux héritiers de poursuivre l'exploitation pendant dix ans, auraient pesé lourdement sur l'économie jusqu'à la mise en oeuvre définitive de l'initiative.

« Au vu de l'évolution récente, l'attrait de la place économique et la compétitivité internationale de la Suisse risquent de diminuer sensiblement », a souligné Heinz Karrer, président d'economiesuisse. « De nouvelles charges et une insécurité juridique accrue auraient été une forme de poison pour nos entreprises. » Le résultat réjouissant du scrutin permet à l'économie et à la politique de faire face aux défis actuels.

La réforme de la prévoyance vieillesse est l'un d'eux. Les auteurs de l'initiative avaient certes identifié le besoin de financement de l'AVS, mais proposé une solution inadéquate. La situation actuelle appelle des réformes structurelles. Dans ce sens, economiesuisse et l'Union patronale suisse ont déjà présenté une proposition de solution équilibrée, qui combine notamment une harmonisation de l'âge de la retraite et une hausse modérée de la TVA. En outre, le Parlement a entamé ses délibérations sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. economiesuisse rejette en revanche la coûteuse extension des prestations réclamée par l'initiative AVSplus.

Contact:

Vincent Simon, suppléant de la direction romande, tél. +41 78 689 61 
42, vincent.simon@economiesuisse.ch

Ce communiqué de presse est également disponible sur
www.economiesuisse.ch.

À propos d'economiesuisse
economiesuisse est l'organisation faîtière de l'économie suisse. Elle
fait valoir les intérêts de ses membres dans tous les domaines de la
politique économique et s'engage en faveur de conditions-cadre
optimales. economiesuisse fédère 100 organisations de branche, 20
Chambres cantonales de commerce et plusieurs sociétés individuelles.
Elle représente au total 100 000 entreprises de toutes branches et
quelque 2 millions d'emplois.


Ces informations peuvent également vous intéresser: