AZconsulting

Bilan de la réunion préparatoire du SMSI: La Tunisie confiante dans la réussite de la 2e phase

    Tunis / Genève (ots) - La réunion prépatoire (PrepCom1) de la seconde phase du Sommet Mondial sur la Société d'Information (SMSI) s'est déroulée du 24 au 26 juin 2004 à Hammamet. La Tunisie, qui accueillera la deuxième phase du SMSI en novembre 2005, est confiante dans la réussite de ce Sommet qui doit contribuer, notamment, à réduire la fracture numérique entre les pays du Nord et les pays du Sud.

    Le Président de PrepCom1, le Letton Janis Karklins, doit fournir un rapport au secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, sur le bilan des discussions d'Hammamet. Le principal point de difficultés rencontrées demeure, comme à Genève lors de la première phase en décembre 2003, le financement de la réduction de cette fracture numérique.

    La Tunisie a formulé diverses propositions, à l'initiative du Président Ben Ali, comme celle de la constitution d'un Fonds mondial de Solidarité, basé sur l'expérience nationale du Fonds 26/26 qui a contribué à réduire la pauvreté dans les régions les plus reculées du pays. D'autres initiatives diplomatiques ont été entreprises afin d'accélérer les travaux de la prochaine PrepCom, qui se tiendra à Genève en février 2005.

    Plus de 900 délégués représentants 123 Etats étaient réunis à Hammamet. Les organisations onusiennes, en particulier l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) qui a la responsabilité directe des travaux du SMSI, la société civile et le secteur privé, ont travaillé sur la base de la "Déclaration de principes" adoptée à Genève à l'issue de la première phase. 109 représentants des médias internationaux ont couvert la réunion. De l'avis général, la PrepCom d'Hammamet a été remarquablement organisée.

    Le rôle constructif de la Tunisie, en sa qualité d'initiatrice et hôte de la deuxième session du SMSI a d'ailleurs été souligné par les intervenants. "Notre pays ne ménagera aucun effort afin de permettre à tous, sans exception une participation fructueuse au Sommet." C'est ce qu'a affirmé M. Sadok Rabeh, ministre tunisien des Technologies, de la communication et du transport, en mettant l'accent sur le souhait de la Tunisie de voir la société civile et le secteur privé participer activement au travaux, "car il sont les deux acteurs-clé pour l'édification de la société de l'information."

    La deuxième phase devrait se caractériser par l'adoption de résolutions plus contraignantes pour les pays du Nord. Les réticences exprimées expliquent la déclaration faite aux agences de presse par le Président Janis Karklins, en conclusion des travaux d'Hammamet: "Il faudra faire preuve de sagesse et de patience".

    Le Président de l'UIT, le Japonais Yushio Utsimie, a indiqué que le près du quart du budget d'organisation de la deuxième phase du SMSI de Tunis avait pu être réuni."

    Pour plus d'information : www.wsistunis2005.org

ots Originaltext: AZconsulting
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
Philippe Amez-Droz
Manager AZconsulting
Relations Publiques, Genève

Tél.         +41/22/786'76'86
Fax          +41/22/786'76'87
E-Mail:    az@azconsulting.ch
Internet: htpp://www.azconsulting.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: