Pro Senectute

380 000 seniors négligent leurs problèmes d'audition

Photo de la campagne «Entendez-vous la vie?» Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100002565 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Pro Senectute"

Un document

Zurich (ots) - En Suisse, quelque 450 000 personnes de plus de 65 ans souffrent d'une perte d'audition. Et près de la moitié d'entre elles ne font rien pour se soigner. Plus grave encore, 15 % seulement portent un appareil auditif. Selon les estimations de Pro Senectute, 380 000 seniors malentendants restent partiellement ou totalement passifs devant la détérioration de leur audition. Devant cette situation, Pro Senectute a donc décidé de prendre le taureau par les cornes.

De nos jours, les personnes âgées souhaitent rester autonomes et vivre chez elles le plus longtemps pos-sible. Mais pour ce faire, il est important qu'elles possèdent une bonne ouïe. Or les statistiques relatives au port d'appareils auditifs en Suisse montrent que 46 % des plus de 65 ans n'entreprennent rien pour com-battre une perte d'audition. Pro Senectute estime qu'un retraité sur six souffrant de surdité a un appareil auditif. En d'autres termes, 380 000 seniors ne font rien ou presque contre leur perte auditive. Il s'écoule en moyenne sept à dix ans entre le moment où ils soupçonnent pour la première fois un problème et la décision de se soumettre à un test - un gaspillage de temps précieux. Car plus l'on repousse le traitement de la perte d'audition, plus il est difficile d'adapter correctement les appareils auditifs. Avec le temps, le cerveau perd en effet sa capacité à percevoir les signaux acoustiques et ne parvient plus à reconnaître les bruits.

C'est pourquoi Pro Senectute a décidé de lancer la campagne « Entendez-vous la vie ? ». « Considérant que les pertes d'audition sont des phénomènes normaux liés à l'âge, de nombreux seniors ne font rien pour se soigner et ne portent que sporadiquement, voire jamais, leur appareil auditif », déplore Werner Schärer, directeur de Pro Senectute Suisse. Et de poursuivre : « C'est précisément sur ce point que notre campagne nationale de sensibilisation entend mettre l'accent. Car bien entendre améliore la qualité de vie. Nous voulons donc inciter les seniors à se soumettre le plus tôt possible à un test d'audition »

Les pertes d'audition doivent être prises au sérieux

Chargée par Pro Senectute d'examiner les études actuelles consacrées à la surdité des personnes âgées, le centre de compétence interdisciplinaire sur la vieillesse (IKOA-FHS) de la Haute école des sciences appli-quées de Saint-Gall a montré que sur le plan physique, les pertes d'audition pouvaient provoquer un stress permanent et des symptômes tels qu'une élévation de la pression artérielle chez les seniors. On constate également que les seniors malentendants sont plus souvent victimes de chutes. Du point de vue psychique, la surdité peut être associée à un sentiment de perte, d'angoisse et de dépression. Souvent, les malentendants se replient sur eux-mêmes, fatigués des quiproquos incessants et de la nécessité de toujours demander aux interlocuteurs de répéter leurs propos lorsqu'ils tentent de communiquer.

Pro Senectute souhaite attirer l'attention sur les problèmes d'audition des seniors en mettant à disposition du matériel d'information et un guide en ligne, à consulter sur www.prosenectute.ch/entendre. Les intéressés y trouveront des conseils pratiques sur les démarches à entreprendre en cas de perte d'audition, ou pourront s'adresser à un bureau de consultation Pro Senectute.

Contact:

Pro Senectute Suisse
Judith Bucher, responsable médias
Tél.: 044 283 89 57
E-mail: medien@prosenectute.ch



Plus de communiques: Pro Senectute

Ces informations peuvent également vous intéresser: