Alpen-Initiative

Gothard : Le peuple doit pouvoir dire non déjà maintenant au second tube

Altdorf (ots) - L'Initiative des Alpes et de nombreuses autres organisations lancent une consultation populaire contre le second tube routier prévu au Gothard. Le Conseil fédéral et le parlement sont tenus de respecter la Constitution et donc d'assainir le tunnel avec modération, sans doublement des tubes. La Suisse ne doit surtout pas créer des ouvrages permettant le passage de davantage de camions par les Alpes. Il s'agit au contraire de mettre en place la politique de transfert exigée par le peuple à maintes reprises et promise pour 2018 par le Conseil fédéral. Les Conseillères nationales Marina Carobbio et Regula Rytz, le Conseiller national Mathias Reynard ainsi que le président de l'Initiative des Alpes Fabio Pedrina ont réitéré ces demandes aujourd'hui à Lucerne.

Le Conseil fédéral a présenté ses plans pour l'assainissement du tunnel routier du Gothard au mois de décembre 2012. La mise en consultation de ces plans s'achèvera en avril 2013. L'Initiative des Alpes estime que la population a également droit à la parole. A ce jour, 18 organisations soutiennent la consultation populaire sous la forme d'une pétition. La récolte de signatures débute dès à présent.

Fabio Pedrina, le président de l'Initiative des Alpes, s'interroge parce que l'UE prétendument ne veut pas négocier avec la Suisse, ni sur une limitation du nombre de parcours de camions transitant par les Alpes, ni sur une bourse du transit alpin : « Devons-nous, à force de gratitude, dérouler le tapis rouge à l'UE - sous la forme d'un deuxième tunnel routier ? » La Conseillère nationale bernoise Regula Rytz ajoute : « Je m'étonne de la légèreté dont on entend traiter les coûts d'investissement et de maintien résultant d'un second tube. Cette nonchalance contraste fortement avec les goulets d'étranglement financiers invoqués lors d'autres projets de transports, en particulier dans les agglomérations. » La Conseillère nationale tessinoise Marina Carobbio, une femme médecin, est persuadée qu'un deuxième tube nuirait considérablement à long terme à son canton et le dégraderait à n'être plus qu'un passage obligé du transit. Mathias Reynard, Conseiller national valaisan et membre du comité de l'Initiative des Alpes, est convaincu que la Suisse romande ne profiterait nullement des grands investissements au Gothard et qu'un second tube ne ferait que drainer davantage de poids lourds dans les cantons alpins.

Le Conseil fédéral a montré qu'un assainissement SANS second tube est faisable. Le Tessin ne serait en aucun cas coupé du reste de la Suisse - grâce à un ferroutage efficace pour les voitures et camions. Un tel ferroutage temporaire reviendrait entre 3 à 3,5 milliards moins cher qu'un second tube.

S'agissant d'une pétition populaire, tout le monde est habilité à la signer - sur des formulaires en papier ou en ligne sous : www.initiative-des-alpes.ch/petition

Contact:

Fabio Pedrina, président de l'Initiative des Alpes, 079 249 29 42
Regula Rytz, Conseillère nationale BE, 079 353 86 38
Marina Carobbio, Conseillère nationale TI, 079 214 61 78
Mathias Reynard, Conseiller national VS, 079 328 67 40



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: