Alpen-Initiative

Le tunnel de base à lui seul ne mettra pas le fret sur le rail

    Altdorf (ots) - Le tunnel de base du Gothard raccourcira la longueur et la durée des trajets à travers les Alpes et permettra un parcours sans déclivité. La réduction des coûts de transport sera néanmoins insuffisante pour attirer sur le rail une part substantielle du trafic marchandises routier, comme le révèle une étude de l'Initiative des Alpes. Des mesures d'accompagnement sont donc indispensables pour assurer l'utilisation pleine et entière de la NLFA.

    L'étude réalisée par le bureau d'ingénieurs Metron montre: 1. Certes, le tunnel de base du Gothard est une importante condition à une politique efficace en matière de transfert modal (meilleures liaisons, capacités accrues). 2. Mais cet ouvrage, à lui seul, n'augmentera que faiblement la part de marché du chemin de fer; celle-ci passera de 62 à 64,5 pour cent, tout au plus. C'est nettement insuffisant pour réaliser l'objectif inscrit dans la loi, à savoir un maximum annuel de 650'000 trajets poids lourds à travers les Alpes (1,3 million de trajets aujourd'hui). 3. Il est nécessaire de mettre en place une politique globale du transfert de trafic. L'Initiative des Alpes réclame donc la réalisation d'une bourse du transit alpin dans les meilleurs délais ainsi que le développement rapide des lignes d'accès. Il ne faut surtout pas attendre la mise en service du tunnel de base du Gothard pour créer une bourse du transit alpin: «S'il ne veut pas que la NLFA se transforme en gouffre financier, le Conseil fédéral ferait bien d'aller de l'avant sans plus tergiverser», a déclaré Alf Arnold, directeur de l'Initiative des Alpes, à Berne.

Contact: Alf Arnold, directeur de l'Initiative des Alpes, 079 711 57 13 Peter Marti, Metron AG, 056 460 91 11



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: