Galleria Gottardo

Patong - Les grandes figures sculptées des peuples de Bornéo Collection Brignoni, Musée des Cultures de Lugano

    Indication: Des images et des informations sur l'exposition     peuvent être téléchargées sous:     http://www.presseportal.ch/fr/pm/100000145 . Les images sont     également distribuées par EQimages

    Lugano (ots) - Du 23 mai au 25 août 2007 dans les salles de la Galleria Gottardo de Lugano, sont exposés trente-neuf artefacts réalisés avant la seconde guerre mondiale par des sculpteurs d'une dizaine d'ethnies du Bornéo central et méridional. Toutes les oeuvres exposées appartiennent au Musée des Cultures de Lugano et font partie de la Collection - constituée de 650 pièces, provenant d'Océanie et d'Indonésie - créée, dès les années vingt, par l'artiste tessinois Serge Brignoni, qui la donna à la Ville de Lugano en 1985. Plus de la moitié des oeuvres présentées au public, l'est pour la première fois. Il s'agit d'une des plus considérables concentrations des telles oeuvres existant au monde.

    L'exposition a été réalisée grâce à un accord de collaboration entre Banca del Gottardo, Galleria Gottardo et Città di Lugano, à l'occasion des célébrations du cinquantième anniversaire de la Banque. L'accord inclut aussi la donation par la Banque à la ville de Lugano du nouveau catalogue raisonné de la Collection Brignoni, publié en deux volumes.

    Les oeuvres les plus imposantes représentent des ancêtres, des prêtres et des esprits, des poteaux anthropomorphes destinés au sacrifice ainsi que des éléments architecturaux ornés de motifs zoomorphes sculptés. Une dizaine d'entre elles est constituée de véritables chefs d'oeuvre de l'art ethnique. Le terme patong, de manière générale, désignait les esprits ancestraux ou les divinités de la nature qui étaient réalisés lors de la mort d'un membre du village ou pour commémorer la capture d'un ennemi en bataille. Les sculptures symbolisaient un défunt et pouvaient aussi incarner l'esprit immortel, avant que celui-ci n'entreprenne le long et dangereux voyage vers son ultime demeure. Les figures de dimensions importantes sont accompagnées aussi par des objets raffinés de la culture dayak: un porte-bébé bà, un bouclier kelebit et quatre bâtons de chasse magiques tun-tun.

    Le parcours expositif, réalisé par Francesco Paolo Campione, directeur du Musée des Cultures de Lugano, est articulé en trois sections: la première concerne le rapport de l'homme avec l'animal et les forces spiritualisées de la nature; la deuxième présente le rapport de l'homme avec l'ancêtre, le concept de la "bonne mort" et le monde du surnaturel; la troisième permet au visiteur de focaliser visuellement les principales caractéristiques plastiques et expressives des oeuvres exposées. Chacun des domaines est introduit par une oeuvre d'importance particulière qui constitue une sorte d'élément distinctif de la section expositive. Dans les salles, les oeuvres sont opposées entre eux en vertu d'assonances et discordances stylistiques qui rendent intriguant le parcours d'un point de vue aussi visuel. L'organisation de l'exposition et les éclairagismes permettent de " dévoiler ", à travers un jeux de clair-obscur, les particularités que les oeuvres cachent d'emblée, en vertu de la leur forte expressivité d'ensemble.

    La réalisation de l'exposition et de son catalogue est le fruit d'un travail de recherche qui inclut l'analyse et la classification scientifique des oeuvres, leur restauration philologique ainsi que la compilation des informations sur leur signification et leur valeur à travers la confrontation des acquis recueillis lors de la recherche sur le terrain. Cette recherche se propose, entre autres, de préciser le rôle expressif et sémiologique des formes et des décorations sculptées au sein d'un système de classification local et, en particulier, pendant les pratiques funéraires; elle permet d'analyser l'importance du langage figuratif sculpté en relation avec l'idéologie cosmogonique qui détermine les pratiques funéraires; enfin elle se donne comme but d'étudier l'interaction entre la sculpture et l'architecture, aussi bien à un niveau fonctionnel que symbolique.

    L'expostion et la publication sont réalisées sous la direction de Franco Rogantini, directeur de Galleria Gottardo. La recherche, l'installation et le catalogue ont été prises en charge en collaboration avec une équipe d'anthropologues coordonnée par le directeur du Musée des Cultures, Francesco Paolo Campione. Cette équipe s'est assurée en outre la collaboration active de la section sud-est asiatique du Centre National de la Recherche Scientifique de Marseille, en particulier de Bernard Sellato et Antonio Guerreiro, les textes desquels sont publiés dans le catalogue avec un essai sur l'histoire de Bornéo rédigé par Nila Riwut de l'Université de Jakarta.

Conférence de presse:      mardi 22 mai 2007 à 9.30
Vernissage:                      mardi 22 mai 2007 de 18h00 à 20h00
Durée de l'exposition:    du 23 mai au 25 août 2007
Heures d'ouverture:         le mardi de 14h00 à 17h00
                                        de mercredi à samedi de 11h00 à 17h00
                                        Fermé le dimanche et le lundi. Entrée libre.

    Brochure / Catalogue :

    L'exposition est accompagnée par une brochure qui présente le parcours expositif et reproduit les oeuvres en exposition. La brochure est disponible auprès de la Galleria Gottardo à Lugano.

    Le nouveau catalogue raisonné (en deux volumes) de la Collection Brignoni, édité par Francesco Paolo Campione, que Banca del Gottardo offre à la Città di Lugano à l'occasion de son Cinquantième anniversaire, est publié en italien et en anglais. (Mazzotta Editori, Milano; Conception Graphique: Theredbox Communication Design, Lugano)

    Galleria Gottardo, Fondation pour la culture de la Banca del Gottardo, depuis 1989 organise des expositions en collaboration avec des musées, des organismes culturels et des collectionneurs. Pendant plus de quinze années elle a exploré l'activité de l'Homme en présentant des expositions et des publications de qualité, dans l'intention de fixer le regard sur les innombrables facettes de l'art et de la photographique, de l'ethnographie et de l'archéologie, du design et d'objets particuliers qui ont, au fil du temps, fait naître d'intéressantes collections. Son activité éditoriale a assumé un rôle important dans l'ensemble de sa production avec une attention particulière, dans les textes et dans la mise en pages, pour la qualité de ses catalogues.

ots Originaltext: Galleria Gottardo
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Galleria Gottardo
Viale Stefano Franscini 12
6900 Lugano, Switzerland
Tél.:        +41/91/808'19'88
Fax:         +41/91/808'24'47
E-Mail:    galleria@gottardo.com
Internet: www.galleria-gottardo.org

Uessearte
Via Natta 22
I - 22100 Como
Tél.:    +39/031/269'393
Fax:      +39/031/267'265
E-Mail: uessearte@tin.it



Ces informations peuvent également vous intéresser: