Bundesamt für Strassen ASTRA

ASTRA: Les motards se lancent trop tôt dans la contestation

      Berne (ots) - En lançant sa pétition "contre la discrimination
des motocyclistes", le comité Pro Moto s'oppose à la Vision Zéro à
un moment où le projet de nouvelle politique de sécurité routière
n'en est qu'au stade de l'élaboration d'une stratégie. Sous l'égide
de l'Office fédéral des routes (OFROU), la nouvelle politique de
sécurité routière sera élaborée d'ici à fin 2004 dans le cadre
d'une large concertation, à laquelle participent tous les groupes
d'intérêts concernés par la circulation routière – motocyclistes
compris. Ce n'est qu'au terme de ce processus que des mesures
seront proposées. La question du choix des mesures figurant dans le
rapport de base contesté reste toutefois ouverte.

Le pourcentage des motocyclistes impliqués dans des accidents de la route est supérieur à la moyenne. C'est ainsi qu'en 2001, les motocyclistes représentaient 17,3% de tous les tués et 23% de tous les blessés graves (94 des 544 tués; 1428 des 6194 blessés graves). La nouvelle politique de sécurité routière en voie d'être développée a pour but de réduire massivement le nombre des victimes de la route, y compris parmi les motocyclistes.

Processus de participation visant à formuler un projet de politique

Sous l'’égide de l'Office fédéral des routes (OFROU), la nouvelle politique de sécurité routière est développée et formulée dans le cadre d'un processus auquel participent, dans cinq groupes de spécialistes et un comité d'appui, quelque 80 personnes issues d'associations professionnelles, de groupements d'intérêts, d’autorités cantonales et communales, des milieux économiques et politiques. A cet égard, il importe de commencer par formuler les objectifs, la stratégie et les critères du choix des dispositions à prendre. C'est sur cette base que les mesures pourront alors être élaborées dans une démarche commune. Celles qui ont été proposées dans le rapport final de mai 2002 du mandat de recherche confié au Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) pourront être reprises dans le processus en cours, complétées, modifiées ou ignorées.

Les motocyclistes sont aussi de la partie

Des représentants de la branche des deux-roues et des motocyclistes sont également impliqués dans ce processus de participation. Il s'agit des organisations suivantes:

- Syndicat des fabricants, grossistes et importateurs suisses de l’industrie des deux roues (VFGI)

- Union suisse des mécaniciens en cycles et motos (USMCM)

- Fédération Motocycliste Suisse (FMS)

- CI Moto

Il est regrettable que, d'un côté, les représentants des milieux motocyclistes collaborent souvent de façon constructive au développement du projet de nouvelle politique de sécurité routière et que, de l'autre, ils le combattent par des pétitions et des manifestations. Ils jouent là un double jeu, certes capable de mobiliser beaucoup de monde mais qui, à terme, se révélera contre- productif et nuira finalement aux adeptes de la moto.

OFROU Office fédéral des routes

Service de presse

Voir également le communiqué de presse de l'OFROU, du 30 avril 2003, concernant les objectifs de la nouvelle politique de sécurité routière (www.astra.admin.ch)

Renseignements: Werner Jeger, vice-directeur de l’OFROU, 031 323 42 53 Service d’information de l’Office fédéral des routes, 031 324 14 91



Plus de communiques: Bundesamt für Strassen ASTRA

Ces informations peuvent également vous intéresser: