ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Chiffres sur les embouteillages 2015: Sommet historique inquiétant au détriment de l'économie, des consommateurs et de l'environnement - accélérer maintenant les aménagements routiers!

Bern (ots) - L'association suisse des transports routiers ASTAG note les nouveaux chiffres sur les embouteillages de la Confédération sans surprise mais avec inquiétude. L'augmentation constante des embouteillages et des entraves à la circulation pèse lourdement sur l'industrie du transport. Les pertes de productivité, le stress pour les chauffeurs professionnels et les dommages environnementaux dûs aux embouteillages sont en constante hausse. C'est la raison pour laquelle, l'ASTAG revendique un aménagement de l'infrastructure routière rapide, orienté vers les besoins et un engagement clair pour le fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA).

Un fort besoin de rattrapage règne en matière d'aménagement de l'infrastructure routière. Les capacités nécessaires font défaut sur l'ensemble du territoire suisse alors que la demande en mobilité et prestations de transport augmente en continu. Voici pourquoi, l'association suisse des transports routiers ASTAG est moins étonnée des chiffres les plus récents de la Confédération au sujet des embouteillages sur le réseau de routes national qu'encore plus préoccupée. Comme il fallait s'y attendre, la durée des embouteillages a encore augmenté l'exercice précédent. Avec une augmentation de 6,0 pourcent par rapport à 2014, 22'828 heures d'embouteillages ont été recensées en 2015 - un sommet historique qui malheureusement est battu année après année. A cet effet, il faut constater que les 19'968 heures d'embouteillages sont toutes imputables à la congestion du trafic. «C'est un lourd tribut à payer pour la tactique de retardement étatique de longue date en matière d'aménagements routiers», commente le président central de l'ASTAG, Adrian Amstutz.

L'ASTAG éprouve notamment de vives inquiétudes au sujet des pertes de productivité en augmentation dont souffre l'industrie du transport. Les gains d'efficience des activités d'exploitation (entrepreneuriales) obtenus grâce à l'innovation, la conscience des coûts et le souci permanent de la clientèle sont tout de suite reperdus à cause de la durée des embouteillages et les longs temps d'attente. En conséquence, cela occasionne des surcoûts qui, au bout du compte, doivent être supportés par l'économie et les consommateurs. En outre, les embouteillages nuisent inutilement et très fortement à l'environnement. La raison est imputable à la consommation de carburant plus importante et les émissions de CO2 y relatives incombant au trafic Stop- and Go et aux bouchons. Le message du directeur de l'ASTAG, Reto Jaussi, adressé aux adversaires des projets d'aménagements routiers est clair: «Les embouteillages nuisent à l'économie et à l'environnement!»

Financement équitable pour un vaste programme d'aménagements

C'est la raison pour laquelle un vaste et urgent programme de modernisation pour l'infrastructure routière doit être pris à bras le corps dans toutes les régions que compte le pays. En font partie la suppression des goulets d'étranglement mais aussi notamment l'accroissement des capacités sur les axes principaux et dans les agglomérations. Tout comme le rail, la route dépend d'une solution de financement sûre à long terme. Rien qu'au niveau fédéral, les fonds nécessaires sont disponibles moyennant les recettes de 9,5 milliards de francs annuels issus du trafic routier - ils doivent toutefois être correctement utilisés. «Un FORTA équitable est dans l'intérêt de tout le pays», Adrian Amstutz en est convaincu. «Au final, l'économie, l'industrie et les consommateurs profitent d'une infrastructure routière orientée vers les besoins!»

Contact:

ASTAG Association suisse des transports routiers
Elias Maier
031 370 85 72


Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: