Office fédéral de la communication

Radios locales: Le Conseil fédéral approuve l'extension de certaines zones de diffusion

Berne (ots) - Le Conseil fédéral approuve l'agrandissement, dans des proportions limitées, de la zone de diffusion de certains programmes de radio. Il répond ainsi à la nouvelle situation créée par l'évolution récente dans le domaine des médias. Cette décision concerne dans un premier temps Radio Sunshine et Radio Central, situées en Suisse centrale. D'autres requêtes similaires touchant l'agglomération zurichoise ainsi que la Suisse centrale et orientale sont en cours de traitement à l'Office fédéral de la communication (OFCOM). En revanche, le Conseil fédéral maintient sa décision de ne pas prévoir de fréquence OUC pour la diffusion de nouveaux programmes supra-régionaux. Pour cette raison, la requête du diffuseur bernois Radio ExtraBern, qui souhaitait créer un nouveau programme destiné aux jeunes et diffusé par OUC dans la région de Berne, sera rejetée. L'évolution que connaît le monde des médias depuis le milieu des années 90 (davantage de chaînes de télévision privées, fenêtres publicitaires suisses sur des chaînes étrangères, etc.) a accru la concurrence, notamment sur la scène des radios locales. Afin que les diffuseurs puissent continuer à se développer, le Conseil fédéral estime qu'il est juste de prévoir une adaptation mesurée des zones de diffusion actuelles. Il est nécessaire que les zones en question atteignent une taille critique afin qu'un diffuseur ait un potentiel intéressant pour le marché publicitaire et qu'il puisse atteindre son seuil de rentabilité. En revanche, l'extension de la zone de diffusion doit s'opérer de façon à ce que celle-ci corresponde à des espaces de communication répondant aux habitudes actuelles en matière de mobilité. Enfin, le Conseil fédéral se prononce en faveur de la diversité des médias dans les différentes régions du pays. Afin de garantir que toutes les requêtes reçues soient traitées de manière cohérente sur le plan de la politique des médias, le Conseil fédéral a adopté certains principes pour la modification des zones de diffusion. Ainsi, toute requête portant sur la diffusion par voie terrestre de nouveaux programmes au moyen de fréquences OUC doit être rejetée, et les extensions importantes des zones de diffusion doivent être approuvées, mais avec retenue. L'extension ou la fusion de zones existantes doit être approuvée, en particulier dans la perspective de la révision actuelle de la loi sur la radio et la télévision. Compte tenu de ces principes, le Conseil fédéral a répondu positivement aux premières demandes d'extension, à savoir celles présentées par Radio Sunshine et Radio Central. Ainsi, la première de ces deux stations verra sa zone de diffusion s'accroître pour englober les districts de Sursee et de Schwyz. Ce changement tient ainsi compte des développements intervenus dans cette région sur le plan des communications, comme le flux des pendulaires et les activités de loisirs. Quant à la seconde, son programme sera désormais capté en plus dans la ville de Zoug et dans la zone rurale de l'Ägerital, de sorte qu'elle bénéficiera du même potentiel concurrentiel. Quant à la requête déposée par Radio ExtraBern AG, qui portait sur un nouveau programme radio destiné aux jeunes du Mittelland bernois, elle devra être écartée par le Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication (DETEC). En effet, les fréquences disponibles sont tellement rares que même la couverture des zones de desserte des radios locales existantes pose encore des problèmes considérables par endroits. C'est l'une des raisons pour lesquelles le Conseil fédéral ne veut provisoirement pas fixer de nouvelles zones de diffusion. ots Originaltext: Office fédéral de la communication Internet: www.newsaktuell.ch Contact: DETEC Département fédéral de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication Service de presse Rachel Mader, Office fédéral de la communication, Division Radio et Télévision, tél. +41 32 327 59 45

Ces informations peuvent également vous intéresser: